Coup d’Etat au Burkina Faso : l’armée affirme avoir pris le pouvoir

 Coup d’Etat au Burkina Faso : l’armée affirme avoir pris le pouvoir

L’armée burkinabé à la télévision naationale

L’armée du Burkina Faso affirme avoir pris le pouvoir par un coup d’État.

L’annonce a été faite à la télévision publique par un officier de l’armée, qui précise que le gouvernement et le parlement sont dissous.

L’endroit où se trouve le président Roch Kaboré n’est pas clair, mais l’officier déclare que toutes les personnes détenues se trouvent dans un endroit sûr.

Ce coup d’État survient un jour après que les troupes ont saisi des casernes et que des coups de feu ont été entendus dans la capitale.

Auparavant, le parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), avait déclaré que M. Kaboré et un ministre avaient survécu à une tentative d’assassinat.

Dimanche, les troupes qui se sont mutinées ont exigé le limogeage des chefs militaires et davantage de ressources pour combattre les militants islamistes.

Le communiqué de l’armée cite la dégradation de la situation sécuritaire et l’incapacité présumée de M. Kabore à unir la nation comme raisons de le renverser, rapporte l’agence de presse AFP.

La déclaration a été publiée au nom d’un groupe dont on n’avait pas entendu parler auparavant, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration ou MPSR.

« Le MPSR, qui comprend toutes les sections de l’armée, a décidé de mettre fin au poste du président Kaboré aujourd’hui », a-t-il déclaré.

Source: BBC Afrique

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.