Sommet de l’UA :  les chefs d’État africain font d’une pierre deux coups à Malabo

 Sommet de l’UA :  les chefs d’État africain font d’une pierre deux coups à Malabo

Macky Sall, président de l’union africaine

Les chefs d’États et de gouvernements de l’Union africaine se réunissent depuis hier 25 jusqu’au 28 mai 2022,  autour du sommet extraordinaire de l’Union Africaine, en Guinée-Équatoriale.

Il s’agit de deux sommets extraordinaires : le Sommet humanitaire extraordinaire, la Conférence des donateurs et le Sommet extraordinaire sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique. Sous la houlette du président en exercice, Macky Sall, ces deux sommets en relation avec les 29 ans de l’organisation, s’étaleront sur 2 jours. A savoir le vendredi et le samedi. En fait, les ministres, chefs d’État et de gouvernement, entre autres, se pencheront sur les questions liées à la crise sanitaire, climatique, alimentaire et sécuritaire. La journée de samedi sera consacrée à lutte contre le terrorisme que ce soit au Sahel, au Mozambique ou en Somalie, mais aussi à l’instabilité politique connue par de nombreux pays depuis deux ans avec la recrudescence de coups d’Etat en Afrique de l’Ouest.

Selon le programme officiel, les cérémonies d’ouverture et de clôture auront lieu dans la salle plénière principale du Centre et seront ouvertes à tous les délégués et aux médias accrédités. Au cours de la session du Conseil exécutif, le Président de la Commission de l’Union africaine, S.E. Moussa Faki Mahamat, présentera les rapports de la Commission sur la prévention et la lutte contre le terrorisme et l’extrémisme violent et sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique.

 La session sur le terrorisme et l’UCG évaluera les menaces persistantes, évaluera les mécanismes de réponse actuels et décidera des actions et mesures spécifiques nécessaires pour renforcer la sécurité collective des États membres confrontés au terrorisme et à l’extrémisme violent. En outre, le sommet discutera des mesures concrètes nécessaires pour enrayer leur essor sur le continent. Entre autres questions, l’Assemblée examinera également les recommandations de la Déclaration d’Accra sur les changements anticonstitutionnels de gouvernement en Afrique émanant du Forum de réflexion de l’UA, qui s’est tenu du 15 au 17 mars 2022 à Accra, au Ghana.

 Le Sommet humanitaire extraordinaire de l’UA et la Conférence des donateurs examineront les efforts déployés par les dirigeants africains pour relever les défis humanitaires actuels auxquels l’Afrique est confrontée, et qui sont exacerbés par les impacts socio-économiques de la pandémie de COVID-19 et des catastrophes à travers le continent, identifier des solutions durables relever les défis humanitaires actuels, en particulier le financement humanitaire et ceux qui contribuent au relèvement post-conflit, à la paix et au développement.

Selon le communiqué de Wynne Musabayana, Responsable Communication de la Direction de l’information et de la communication de Commission de l’Union africaine, les résultats attendus des deux sommets sont d’apporter des réponses et résultats aux « promesses et engagements envers la situation humanitaire continentale ; à la déclaration de l’Assemblée sur le Sommet humanitaire extraordinaire et la Conférence des donateurs ; à la déclaration de l’Assemblée sur le terrorisme et le changement de gouvernement anticonstitutionnel.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.