Récompense: Elsa Kane gagnante du Concours d’excellence en production médiatique

 Récompense: Elsa Kane gagnante du Concours d’excellence en production médiatique

Elsa kane recevant son prix à l’institut français du Cameroun

Elle remporte ainsi un ticket tous frais payés pour couvrir les activités de la Saison culturelle camerounaise à Paris en juillet prochain. 

C’est avec une  production intitulée « Patrimoine Culinaire : A Yaoundé, les mets traditionnels font courir des gourmets nostalgiques » que la première lauréate du Grand Prix Francophilie des Médias et cheffe du service Culture au Quotidien Le Jour, 𝗘𝗹𝘀𝗮 𝗞𝗮𝗻𝗲 𝗡𝗷𝗶𝗮𝗹𝗲 a remporté le prix  avec une moyenne de 15,75/20 devant 𝗥𝗼𝘀𝘁𝗮𝗻𝗱 𝗪𝗮𝗻𝗱𝗷𝗮,  14,5 pour sa production intitulée « Le masque Batcham, joyau culturel du Cameroun » et 𝗔𝗻𝗶𝗰𝗲𝘁 𝗦𝗶𝗲𝘀𝘁𝗵𝗲𝗿 𝗘𝘀𝘀𝗶𝗮𝗻𝗲, 13,8 pour sa production intitulée « L’association chrétienne des femmes de l’Eglise Presbytérienne Camerounaise se raconte à  travers le Pagne du Congrès ». Ces résultats ont été donnés après délibération via zoom  le Mardi 31 mai 2022, par le jury composé de professionnels des médias du concours de production médiatique sur le patrimoine culturel camerounais accompagné  de spécialistes du patrimoine et de partenaires du projet. 

Jugés sur des critères comme l’intérêt du sujet, les techniques journalistiques, la structuration de la production, la gestion des sources et des ressources mais aussi la valeur de la production pour le patrimoine, ces lauréats remportent outre leurs prix, un exemplaire chacun des beaux livres « Sawa su » de 𝗠𝗶𝗰𝗵𝗲̀𝗹𝗲 𝗘𝘀𝘀𝗼𝗵 𝗲𝘁 « Rois et Royaumes bamileke» 𝗱𝗲 𝗛𝗮𝗺𝗮𝗻 𝗠𝗮𝗻𝗮 𝗲𝘁 𝗠𝗶𝗿𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗕𝗶𝘀𝘀𝗲𝗰𝗸, offert par les éditions du Schabel dirigées par 𝗛𝗮𝗺𝗮𝗻 𝗠𝗮𝗻𝗮.Pendant 5 semaines, 19 journalistes sélectionnés à l’issue de l’atelier tenu simultanément à Yaoundé, Bafoussam, Douala et Ngaoundéré ont été encadrés par des professionnels des médias et des spécialistes du patrimoine sur des thématiques précises. Lancé le 28 février 2022, ces thématiques concernaient entre autres les fondamentaux du journalisme lié au patrimoine, l’objectif étant de les familiariser davantage sur les questions du patrimoine culturel.  Co-organisé par la Routes des chefferies et le Programme NO’OCULTURES, en partenariat avec le Réseau des journalistes culturels du Cameroun et l’appui financier et logistique de l’ambassade de France au Cameroun et l’institut français du Cameroun , le projet « Journalistes Camerounais au Service du Patrimoine » vise à former les journalistes, en vue de les professionnaliser, sur les questions du patrimoine culturel. Il  se tient dans le cadre du projet de renforcement de l’employabilité des jeunes dans le secteur du patrimoine et des Industries Culturelles et Créatives que mène la Route des chefferies et ses partenaires.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.