fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Drogues et violences à l’école : modus operendi d’attaque de la police.

0
Drogues et violences à l'école : modus operendi d'attaque de la police. Actualité au Cameroun

Opération de sensibilisation de la police dans un établissement scolaire CP: k-news24

La violence a trouvé place à l’école au Cameroun. Des cas de bagarres entre élèves sont légions. Il y en a même qui s’attaquent au corps enseignant et administratif. La consommation de stupéfiants pointée du doigt, comme principale cause de cette agressivité. « ennemi » que la compagnie de sécurisation des établissements scolaires et universitaires de la police, se bat pour « neutraliser » tous les jours.

Il est 9h. Des éléments de la compagnie de sécurisation des établissements scolaires et universitaires, débarquent à l’improviste au Lycée bilingue de Mimboman à Yaoundé. Commence alors la fouille des élèves. L’opération est fructueuse. Des objets sont saisis. Dan le cartable d’un élève s’y trouve un paquet de carte. « Parfois quand ils se mettent à jouer ces jeux de hasard cela entraîne des bagarres. Et cà entraine un phénomène qu’on appelle le retour » souligne Ali Balarabe, chef de la 3è section de service normal à la CSESU.

L’opération ne se limite pas à la répression. Il y a également la sensibilisation, sur les méfaits de la consommation de stupéfiants. Et ça porte des fruits. Le proviseur de cet établissement, situé dans un quartier à la réputation dangereuse, le confirme.  » Notre lycée a été victime des entrées abusives des voyous. Mais je peux vous assurer que depuis que nous avons tissé des relations avec la compagnie de sécurisation des établissements scolaires et universitaires les choses ont changé » rassure Cathérine Desiree Ngolle III, proviseur du lycée Bilingue de Mimboman.

Un encadrement de proximité, dont bénéficient d’autres établissements et Universités. Voici une bonne partie des prises effectuées jusqu’ici. Des armes blanches, des chicha anciennes et nouvelles versions, des cigarettes électroniques, entre autres. Les personnes impliquées, sont soumises à un suivi. « La plupart des enfants lorsqu’ils consomment de la drogue, ils deviennent violents. Nous les suivons ici et parvenons à les ramener à la raison. A la fin, l’enfant devant ses parents prend l’engagement qu’il ne va plus jamais se comporter de la sorte » fait savoir l’inspecteur de police Gladys Laura Motaze Essambe.


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading