Axe routier Ntui-Mankim : China Railway perçoit une avance de 11,7 milliards de FCFA pour la relance des travaux

 Axe routier Ntui-Mankim : China Railway perçoit une avance de 11,7 milliards de FCFA pour la relance des travaux

chantier routier – crédit photo: Cameroon-info

Le ministre des travaux publics, maître d’ouvrage des travaux routiers camerounais a publié le 22 février dernier, un communiqué affirmant la reprise des travaux par l’entreprise China Railway 20 (CR20) pour un marché global d’environ 60 milliards de Fcfa, délai maximal de 24 mois.

Après des tractations et la remise en cause du favori Sinohydro, c’est l’entreprise chinoise China Railway 20 (CR20), qui a été déclarée adjudicataire du marché de construction de la route Ntui-Mankim (96,7 km) sur la nationale N°15. La société chinoise déjà présente sur le terrain compte poursuivre les travaux autrefois débutés par la société portugaise Elevolution, dont le contrat a été résilié le 4 octobre 2020.

Ainsi, pour l’axe Ntui-Mankim, les travaux doivent s’exécuter simultanément sur deux lots. D’abord Ntui-Ndjolé (60 km) y compris 73 km de routes communales pour un montant de 35,43 milliards de Fcfa (lot 2 A) , et ensuite Ndjolé – Mankim (36,7 km) pour un montant de 23,99 milliards de FCFA (lot 2 B). A date, le taux d’avancement est estimé à 1,152% pour le premier lot et à moins de 1% pour le second lot.

Pour le lot Ntui-Ndjolé, une avance de démarrage de 7 milliards de Fcfa a été payée par l’Etat camerounais, et s’agissant du deuxième lot Ndjolé-Mankin, 4,7 milliards de Fcfa ont été  souscrits pour l’avance du démarrage des travaux pour un montant global de 11,7 milliards de FCFA. Il est important de noter que sur ce deuxième lot, le transfert du matériel est en arrêt. Il a donc fortement été recommandé à l’entreprise de mobiliser le matériel nécessaire. Pour accélérer la cadence des travaux, le gouvernement camerounais appelle la CR20 à plus de professionnalisme.  D’après la presse en ligne Investir au Cameroun, « Les volets topographiques, chaussées, ouvrages hydrauliques et ouvrages d’art sont attendus de l’entreprise ». Pour ce qui est de la production des granulats (mise en exploitation de la carrière de Yalongo dans la région du Centre, département du Mbam-et-Kim), CR20 a effectué des reconnaissances visuelles du massif rocheux et les études de conformité sont attendues. S’agissant des limites d’emprises de la carrière, la chinoise CR20 en a conservé celles définies par Elevolution et le procès-verbal d’évaluation des biens impactés établi par la commission départementale compétente reste d’actualité.

Sur le plan infrastructurel, la construction de l’axe routier Ntui-Mankim entend faciliter le raccordement entre la région du Centre du pays et celles des zones septentrionales afin de consolider la fonction de transit du pays. L’aménagement du tronçon Ntui-Mankim fait partie de la route Batchenga- Ntui-Yoko-Tibati-Ngaoundéré.

Pour mémoire, l’adjudication de la Société chinoise China Railway en novembre dernier sur le favori Synohydro a fait objet de contestation. Après plusieurs rebondissements sur l’affaire, le directeur général région centre et représentant au Cameroun de la Banque africaine de développement (BAD), principal bailleur de fonds dudit projet routier, Serge N’Guessan a notifié sa non-objection au ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi le 05 juillet 2021. « À l’issue de notre examen dudit dossier, nous voudrions porter à votre attention que la Banque donne un avis favorable à votre proposition d’attribuer les marchés des lots 2A et 2B à l’entreprise China Rail Way 20 aux montants respectifs de 29 710 760 098 FCFA HT et 20 121 806 822 FCFA HT [soit un total de 49,8 milliards de FCFA] », avait indiqué le représentant de la BAD au Cameroun.

Source : EcoMatin.net

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.