Banque et Finances : C-GIFT s’installe au Cameroun.

 Banque et Finances : C-GIFT s’installe au Cameroun.

La nouvelle microfinance du promoteur Jean Brice OZOUF, s’installe au Cameroun dans l’optique de promouvoir les valeurs africaines, répondre aux besoins des plus démunis, lutter contre la pauvreté et la réduction du taux de chômage.

Il s’agit de la microfinance de 2e catégorie que promeut le groupe Green Impact Fiducial Trust Projet créé en fin 2019 et ayant obtenu le visa de la Cobac en juillet 2022. Ce qui lui octroie la possibilité de se déployer sur le territoire camerounais. En fait, C-GIFT ambitionne au travers de sa microfinance offrir une vitrine à la production artisanale africaine en dehors du continent. Selon les informations apportées par la société, au-delà du strict contexte de centrale d’achat, elle nouera ainsi des relations de confiance de plus en plus étroites avec les start-ups agricoles, dans un climat porteur pour l’innovation. En effet, elle importe pour elle de dynamiser la croissance économique et l’innovation africaine tout en créant des synergies utiles en faveur de l’emploi et de la lutte contre la pauvreté et l’exclusion sociale.

La vocation


Selon le directeur Jean Brice OZOUF, « la vocation première de la microfinance est éminemment sociale. Elle vise avant tout à soulager la pauvreté et à réduire les inégalités. Nous voyons comment une certaine jeunesse africaine se trouve désabusée en Europe à cause des discriminations pour avoir accès à un logement, discriminations à l’embauche…Nous comprenons qu’il faille aider cette jeunesse à se prendre en main eux-mêmes. C-GIFT Financial est pour nous un engagement fort contre ces discriminations. Ainsi, peut-être un excellent ascenseur social pour certains ». Il faut noter que, l’accompagnement des start-ups locales se fera à travers C-GIFT FINANCE. Car son principal objectif est de lutter contre l’exclusion financière qui est la principale cause de pauvreté. L’objectif de ces financements est de rendre les produits locaux sur une échelle de haute gamme en ayant des produits adaptés à une clientèle qui n’est pas forcément africaine et à ses standards de goûts liés à sa culture et son environnement.

Dans un environnement où les entreprises étrangères prennent le dessus, le directeur de C-GIFT Finance, précise que leur « touche particulière sera de ne point s’occuper de la concurrence ». De suivre leur « propre chemin. A savoir rester une institution financière différente des autres et c’est cela qui fera la différence ».

Objectif de C-GIFT


Relevons par ailleurs que, la microfinance a un double objectif : elle permet tout d’abord de favoriser l’accès des petits producteurs exclus du circuit bancaire à des services financiers de proximité et adaptés à la taille de leurs activités (micro-entreprises / microcrédits). Ensuite, elle contribue à réaliser une meilleure collecte de l’épargne des ménages et des petits entrepreneurs pour la réinjecter dans le circuit économique. Donc, le microcrédit peut être considéré comme un moyen d’intégration sociale.


D’ailleurs, les Pouvoirs publics, comme les bailleurs de fonds, ont toujours présenté les structures de la microfinance comme l’un des instruments alternatifs pour répondre aux besoins des plus démunis et de lutte contre la pauvreté et la réduction du taux de chômage. C’est le cas du Cameroun au travers de cette nouvelle microfinance qui voit le jour. « Au travers de C-GIFT, c’est d’abord notre manière d’assumer aussi un choix à vocation financière, car notre ambition est aussi de créer une infrastructure financière pérenne pour réaliser la mission sociale de lutte contre la pauvreté, l’exclusion financière et bancaire. Concernant la bancarisation, ce n’est pas un secret aujourd’hui que l’accès des jeunes à un compte bancaire est un luxe. Il est par conséquent important de nous rapprocher de cette population à travers leur mode de consommation, mais des moyens financiers qu’ils disposent pour consommer. En clair, aider le gouvernement à atteindre ses objectifs de bancarisation du plus grand nombre », déclaration le directeur général.

Ainsi, il sera question de mettre en place des partenariats avec des organismes de financement pour faciliter l’attribution de fonds aux start-ups. Les jeunes entreprises bénéficieront d’un large réseau de partenaires financiers ou réseau associatif de financement des créateurs d’entreprise. D’une manière générale, la particularité de l’économie sociale et solidaire et son mérite proviennent du fait qu’elle s’attaque aux difficultés des plus démunies et aux besoins individuelles et collectives, souvent difficiles à gérer par l’État en raison de leur complexité.

.

En attendant le déploiement de C-GIFT d’ici le premier trimestre 2023, l’entreprise prévoit d’avoir « 2 millions de clients en 2022 ; la création de 1 000 emplois directs au Cameroun. Ceci à travers des valeurs d’innovation, de solidarité et d’équitabilité ».

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.