BDEAC : Dieudonné Evou Mekou nouveau président

 BDEAC : Dieudonné Evou Mekou nouveau président

Selon une note publiée par la Conférence des chefs d’État de la Communauté Économique et monétaire des Etats de l’Afrique centrale, l’ancien vice-directeur de la Banque des Etats de l’Afrique centrale est désormais le top manager de la Bdeac.

Le nouveau top manager remplace l’Équato-Guinéen Fortunato-Ofa Mbo Nchama, arrivé en fin de mandat. En effet, pendant 5 ans, Dieudonné Evou Mekou bénéficie d’un poste rotatif selon les textes qui régissent la gouvernance des institutions bancaires et financières sous-régionales. Un talentueux manager, plein d’expertise dans la banque et finance, Dieudonné Evou Mekou fait son chemin en occupant le poste de directeur général de la Caisse autonome d’amortissement (CAA) de 2005 à 2016 jusqu’à sa nomination à la Banque de développement d’Afrique centrale (Bdeac). En février 2017, il est nommé vice-gouverneur à la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) jusqu’à sa nomination actuelle.

Cette nomination, qui aurait sûrement pu intervenir le 18 mars, vient mettre un terme à la guerre de poste qui s’est fait observer ces dernières semaines. Le Camerounais de 61 ans pourra ainsi conduire les projets du portefeuille de la Banque au Cameroun, à travers le projet de plan de riposte contre la Covid-19 ; le projet d’aménagement et de bitumage de la route Mintom-frontière Congo ; le projet d’aménagement et de bitumage de la route Kumba-Mamfé ; le projet d’aménagement du barrage hydroélectrique de Lom Pangar ; le projet de construction d’une usine de transformation de fèves de cacao à Kribi par Atlantic Cocoa Corporation (ACC S.A). Une nomination qui reste pour lui un autre défi à relever dans la zone Cemac.

Il faut déjà rappeler, qu’en juin 2021, le portefeuille de la Bdeac au Cameroun est constitué de 42 opérations, représentant un volume total d’engagement de 336,243 millions FCFA. Le secteur public représente 60,1 % du portefeuille, soit 202,044 milliards FCFA pour 11 opérations, contre 39,9 % pour le secteur privé, soit 134,199 milliards de FCFA pour 31 opérations.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.