CAMEROUN : le pays paie 573 milliards de FCFA à cause de ses accords monétaires avec la France.

 CAMEROUN : le pays paie 573 milliards de FCFA à cause de ses accords monétaires avec la France.

La Caisse autonome d’amortissement (CAA), indique qu’entre septembre 2021 et septembre 2022, l’euro, monnaie à laquelle est arrimé le franc CFA (FCFA), a perdu 19% de sa valeur face au dollar, la monnaie américaine qui est aussi la monnaie de référence dans l’économie mondiale. À en croire la même source, au cours de la période sous-revue, cette réalité a provoqué une explosion du stock de la dette publique du Cameroun.

C’est un argument de plus pour les partisans de l’indépendance de la monnaie du Cameroun.  La principale économie de la zone Cemac devra payer malgré elle, la somme de 573 milliards de FCFA, dans le cadre de sa dette publique extérieure.

Cette endettement n’est pas le résultat d’un emprunt formulé par le Cameroun, mais plus tôt une conséquence des accords de coopération monétaire qui lient le pays à la France.

Dans une récente sortie, le directeur général de la Caisse autonome d’amortissement,  la structure étatique qui gère la dette publique du Cameroun, indique qu’entre septembre 2021 et septembre 2022, l’Euro a perdu 19% de sa valeur face au dollar. Cette réalité a provoqué une explosion du stock de la dette publique du Cameroun, soit une augmentation de 573 milliards de francs CFA. Le pays paie ainsi le prix de la dépendance de sa monnaie l’Euro, monnaie à laquelle le FCFA est arrimé à une parité fixe.

Si la dépréciation de l’euro face au dollar a un impact sur le FCFA, c’est surtout à cause des accords de coopération économique et monétaire qui lient les pays de la zone franc à la France, un pays membre de la zone Euro.

Un Programme économique avec le FMI

Selon les données de la CAA, la dette publique extérieure du Cameroun culmine désormais à 12 374 milliards de FCFA.

Pour Agnès Metougou, du Comité pour l’abolition des dettes illégitimes, le rythme d’endettement du Cameroun  est extrêmement grave. Sa croissance annuelle est de 14% par an, alors que les recettes d’exportation qui permettent de la payer n’évoluent que de 3% par an.

Pour essayer de sortir la tête de l’eau, le Cameroun a signé avec le Fonds monétaire international (FMI) un Programme Économique et Financier triennal (2021 – 2024). Selon le gouvernement, la réalisation de ce programme devrait se traduire par la restauration des équilibres et de la santé économique du pays.

Par Boris Ngounou

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *