Cameroun-Production bovine : le gouvernement veut satisfaire la demande en viande au 2e trimestre 2022

 Cameroun-Production bovine : le gouvernement veut satisfaire la demande en viande au 2e trimestre 2022

Dans un contexte lié à la baisse de production bovine, causé par la sécheresse dans la partie septentrionale du Cameroun, le pays envisage mettre en œuvre une stratégie pour satisfaire la demande en viande de sa population.

Selon les projections de la Banque des États de l’Afrique centrale, « la Société de développement et d’exploitation des productions animales (Sodepa), NDLR devrait poursuivre ses activités d’approvisionnement en viande, avec l’usage des stocks de sécurité disponibles dans ses boucheries et entrepôts ». En effet, ces équipements permettent surtout au pays de doper sa production de viande bovine, qui devient de plus en plus importante au fil des années.

Il faut dire que, le gouvernement camerounais, dans le cadre du Plan d’urgence triennal (Planut) implémenté à partir de l’année 2015, cite la Sodepa, comme bras séculier de l’État dans la production animale. Ainsi a bénéficié de la construction d’entrepôts frigorifiques d’une capacité totale de 11 800 m3 dans les villes de Yaoundé (6 000 m3), Ngaoundéré (1400 m3), Ebolowa (1400 m3) et Kribi (3 000 m3). Des équipements ultramodernes qui permettent de conserver jusqu’à 20 000 carcasses de 200 kg.

Il s’agit ainsi, pour le gouvernement, camerounais au travers des ministères en charge et de la Sodepa de penser à trouver une stratégie de stockage et de sécurisation de la production de viande, pour non seulement satisfaire la demande qui est en hausse à l’intérieur du pays, mais qui devrait permettre de ravitailler les autres pays de la Cemac.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.