Cemac : les banquiers veulent contribuer à la relance économique.

 Cemac : les banquiers veulent contribuer à la relance économique.

Au cours de la première édition des journées du banquier de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale, qui s’est tenue du 6 au 7 mai 2022 à Libreville, les banquiers ont longuement réfléchi sur la relance de l’économie régionale post Covid 19.

« Nous disposons dans la zone de toutes les ressources qu’il faut pour financer nos économies. Nous disposons de tous les instruments. Il y a le secteur bancaire à travers les banques. Il y a le secteur financier à travers les sociétés de bourse et la Commission de Surveillance du Marché Financier de l’Afrique Centrale (COSUMAF) », a indiqué Loukoumanou Waidi.

Lors de ces journées organisées par la Fédération des Associations professionnelles des établissements de crédit (FAPEC), le président a rappelé que « les banques de la sous-région ont la liquidité qu’il faut. Nous disposons, dans la zone, de toutes les ressources qu’il faut pour financer l’ensemble de l’économie de la sous-région, aussi bien le public que le privé. Nous avons les ressources, nous avons les instruments, nous avons les hommes qu’il faut pour davantage participer au financement de nos pays », de la fédération. Ainsi, fort de ces avantages, la Fapec suggère que les pays de la sous-région recourent aux banques locales pour financer leurs projets de développement.

Pour la ministre de l’Économie et de la Relance, Nicole Lydie Roboti Mbou, le secteur bancaire sous-régional est crédible et peut répondre aux attentes des Etats et du secteur privé. « Nous ne pouvons pas ne pas faire confiance aux banques de nos zones. Nous devons aujourd’hui nous tourner vers l’intérieur. Nous pensons que nous devons en tant qu’autorité monétaire les encourager à continuer dans ce sens », a-t-elle indiqué.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.