Gaz du Cameroun : contraint à payer 7,4 milliards de FCFA à RSM Corporation

 Gaz du Cameroun : contraint à payer 7,4 milliards de FCFA à RSM Corporation

Le 4 avril 2022, un communiqué de  Victoria Oïl and Gas (VOG), nous informe que l’entreprise Gaz du Cameroun est contrainte de payer un total de 12,1 millions $ à un de ses actionnaires.

Avec une décision d’arbitrage irrévocable de 12,1 millions $, cette situation est un risque pour le secteur bancaire local, engagé à hauteur de plusieurs milliards de FCFA auprès de Gaz du Cameroun (GDC). Selon le communiqué de VOG,« conformément aux règles d’arbitrage de la Chambre internationale de commerce (CCI), la sentence est sans appel et doit être payée sans délai ». Il faut noter que les plus récents résultats, de GDC précise qu’il ne possède qu’une trésorerie de 1,6 million $ (moins d’un milliard de FCFA). Et a jusqu’au mois de juin 2022 pour payer la somme due à RSM.

Il faut rappeler qu’ en novembre 2021, Victoria Oïl and Gas, annonçait ses performances financières des 6 premiers mois de l’année et faisait savoir que, « les montants en litige dans l’arbitrage de la Chambre internationale de commerce sont importants, et une conclusion défavorable aurait un impact significatif sur les prévisions de trésorerie du groupe et sa capacité à poursuivre son activité ».

En effet, la CCI de Londres, qui a instruit la procédure, a conclu qu’au début de l’année 2016, GDC a commencé à tort à inclure 4 mois à l’avance la redevance de Cameroon Holdings Limited. L’instance a estimé que la conséquence de cette date de paiement anticipée est que RSM doit maintenant recevoir 10,6 millions $ (6,5 milliards de FCFA) assortis d’intérêts.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.