Le Cameroun proroge à fin mai 2022, la réduction de la base imposable des marchandises importées par voie maritime

 Le Cameroun proroge à fin mai 2022, la réduction de la base imposable des marchandises importées par voie maritime

Afin d’atténuer les surcoûts liés à la hausse du fret à l’international aux opérateurs économiques, le ministre des Finances, Louis Paul Motazé, vient de proroger de trois mois les effets de la décision signée le 16 novembre 2021. Celle-ci consacre une réduction de 80% du taux de fret à prendre en compte pour la détermination de la valeur en douane des marchandises importées par voie maritime. Concrètement, cette mesure, expirée le 28 février 2022, est prorogée au 31 mai 2022.

Cependant, selon les précisions faites par la direction générale des douanes, cette mesure, qui devrait faire perdre entre 12 et 15 milliards de FCFA de recettes au Trésor public, n’est pas applicable aux importations de véhicules, « pour lesquelles le montant du fret est généralement fixé de façon forfaitaire, largement en deçà des coûts réels pratiqués », a annoncé l’administration douanière dans un communiqué publié le 18 novembre 2021.

Pour rappel, la décision du ministre Motazé survenait après les plaintes assorties de menaces du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), la plus puissante organisation patronale du pays. Ce regroupement corporatiste envisageait notamment une cessation des activités d’importation et de production des entreprises dès janvier 2022, en l’absence de mesures gouvernementales fortes permettant de résister à l’envolée des cours des matières premières et du fret sur le marché international.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.