Recrutement : le ministère de la santé annonce 25 000 postes sollicités

 Recrutement : le ministère de la santé annonce 25 000 postes sollicités

Au moment où l’État du Cameroun tente de rationaliser ses recrutements, le ministre camerounais de la Santé publique, Manaouda Malachie, a indiqué qu’il envisageait « un recrutement supplémentaire de 25 000 personnes, étalé sur 5 ans ».

S’exprimant à l’Assemblée nationale le 3 avril 2022, lors de la défense du projet de loi sur la recherche médicale impliquant la personne humaine, le ministre camerounais de la Santé publique (Minsanté), Manaouda Malachie, a indiqué qu’il envisageait « un recrutement supplémentaire de 25 000 personnes, étalé sur 5 ans ». Si ce recrutement est réalisé, il devra permettre de réduire pratiquement de moitié le déficit de personnel dans le secteur de la santé au Cameroun, que le ministère estimait à 55 000 à fin septembre 2021. Cependant, ces requêtes, formulées par le ministre de la Santé publique, surviennent dans un contexte marqué par un désir de rationalisation des recrutements au sein de la Fonction publique camerounaise, en raison d’une masse salariale de plus en difficulté.

En effet, sur 39 720 personnels de santé recensés par le ministère de la Santé publique en fin septembre 2021, l’on note un nombre de 20 116 temporaires, contre 11 346 fonctionnaires, 4 846 contractuels et 3 412 agents décisionnaires. C’est en perspective à cela, que Manaouda Malachie a annoncé avoir déposé sur la table du gouvernement un plaidoyer visant la contractualisation de 20 000 personnels temporaires. Une telle initiative permettra de régulariser le manque d’effectifs du personnel de santé actuellement en activité au Cameroun.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.