Réseaux routiers de l’Adamaoua: le gouvernement débloque 134 Milliards pour rénover les routes.

 Réseaux routiers de l’Adamaoua: le gouvernement débloque 134 Milliards pour rénover les routes.

Faisant suite à la visite des chantiers de réfection et de construction des routes dans la région du « château d’eau du Cameroun », ce jeudi 16 juin 2022, le Ministre des Travaux publics précise que les travaux seront faits en hauteur de 134 Milliards.

Il s’agit pour le gouvernement de financer la construction de la section Sengbe-Tibati-Ngatt achevée et celle de Ngaoundere-Paro en cours. Deux projets qui totalisent un investissement de plus de 100 Milliards. En effet, 140 km seront bitumées. Les travaux de bitumage concernent la Nationale 6, tronçon Banyo-Mayo Darle-Nyamboya et celle allant du Pont de la Mape au Carrefour Mwoulban , soit 24 km. Il faudra aussi inclure l’entretien périodique des routes Ngatt-Febadi et Banyo-Nyamboya-Pont de la Mape; celui de Malarba. Le second partira de Dourlaye par Tignère jusqu’à Lim Djerem. Ajouté à ceux-là, le ministre des travaux publics n’oublie pas de mentionner l’entretien périodique des routes Meiganga-Ngahhi-Ngam-Yafounou-Djohong. Il faut par ailleurs, que les travaux d’entretien de la route Tignere-Kontcha ont démarré.

Selon le Ministre des Travaux publics, Emmanuel Nganou Djoumessi, les travaux vont bon train et s’est satisfaisant. Malgré les difficultés de communication qui l’a poussé à retirer certains agréments, tout va pour le mieux ». Pour lui, l’on peut bien dire qu’il est dure, mais ce qu’il tend, c’est à livraison des travaux, si l’entreprise en charge ne travaille pas bien, le contrat est simplement résilié et l’agrément retiré.

Rappelons, que le linéaire global du réseau routier de la région de l’Adamaoua est estimé à 8 980,18 km dont 688,95 km de routes bitumées, 8 291, 23 km de routes en terre et 70,00 km en cours de bitumage. Ce linéaire est réparti entre trois principales classes de routes avec 1 44,68 km de routes nationales ; 991,95 km de routes régionales et 6 574,09 km de routes communales. En outre, plusieurs études, financées pour la plupart par la Banque africaine de Développement sont également en cours et laissent envisager le bitumage de plusieurs autres axes.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.