Voies et transports : le Cameroun adopte une stratégie pour éviter les projets coûteux

 Voies et transports : le Cameroun adopte une stratégie pour éviter les projets coûteux

Le gouverneur vient d’opter une planification unique de la construction des routes, ports, rails, aéroports, afin d’éviter les projets épars et coûteux.

Le ministre des Travaux publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi, et son homologue des Transports, Jean Ernest Massena Ngalle Bibehe, ont signé, le 4 août à Yaoundé, un projet d’arrêté conjoint portant création du comité de suivi et de mise en œuvre de la Stratégie intégrée des infrastructures de transport multimodal au Cameroun (S2ITM). C’est un outil d’aide à la programmation et à la planification des investissements dans le secteur des transports en général.

« La S2ITM, à travers son Plan directeur intermodal des infrastructures de transport (PDITM), va favoriser le maillage du territoire par des infrastructures de transport complémentaires afin de ne pas réaliser une infrastructure si une autre peut procurer des avantages similaires ou proches (approche multimodale). Cette nouvelle stratégie doit : désenclaver les bassins de production ; acheminer les personnes et le fret ; favoriser la complémentarité des modes de transports ; mettre en œuvre les réformes nécessaires à une performance optimisée du système des transports », a expliqué le Mintp.

Articles qui pourraient vous interesser

1 Comment

  • Vivement que celà prenne forme d’ici peu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.