WILPF : un nouveau souffle à la tête de l’organisation des femmes

 WILPF : un nouveau souffle à la tête de l’organisation des femmes

Depuis le 24 juillet 2022, Mme Sylvie Jacqueline NDONGMO est Présidente de la Ligue Internationale des Femmes pour la Paix et la Liberté (WILPF).

Faisant suite au congrès virtuel, organisé en Australie du 16 au 24 juillet 2022, la camerounaise remplace la Nigériane Joy Ada ONYESOH.

Élu pour un mandat de 3ans, Madame NDONGMO est de ce pas, la deuxième africaine a occupé ce poste. Pétrie d’une très bonne expérience dans les domaines de la médiation, des droits humains, de la prévention et des réponses aux violences basées, elle se hisse à la tête de l’organisation après 8 ans de règne de la précédente.

Représentante Régionale de WILPF Afrique depuis août 2018, Sylvie Jacqueline NDONGMO a toujours travaillé avec une grande abnégation. Elle a d’ailleurs implanté le mouvement WILPF au Cameroun. Et a facilité son implantation dans plusieurs pays de la région Afrique.

Membre du Comité Directeur du Fonds pour la Femme Africaine. Elle pourra continuer à mieux défendre la question du genre en Afrique et particulièrement au Cameroun.

 Il faut noter, qu’au-delà de l’assise, des décisions ont été arrêtés. Il en ressort ainsi de ce congrès : l’acceptation de dix (10) nouvelles sections WILPF dans le monde, huit (08) nouvelles sections africaines (Togo, Soudan, Niger, Guinée, Côte d’Ivoire, RCA, Burundi, Burkina Faso) et deux nouvelles sections européennes (argentine, Autriche) ; l’amendement et la mise à jour de certains points des statuts de WILPF ; l’adoption d’un nouveau budget international ; l’élection de nouvelles représentantes régionales ; l’adoption et la présentation du programme international de WILPF 2022-2025.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.