Cameroun – Justice : Un collectif pour libérer les prisonniers d’opinion.

 Cameroun – Justice : Un collectif pour libérer les prisonniers d’opinion.

Ce collectif est composé des membres de la diaspora et des hommes politiques.

Un nouvel allié dans la lutte contre les arrestations arbitraires au Cameroun. Il s’agit du collectif pour la libération des prisonniers d’opinion (CPLO). Sa dénomination renseigne déjà sur ses ambitions. Le CPLO compte venir en aide à ces personnes détenues uniquement pour leurs idées. La récurrence de ce phénomène s’explique, selon les membres du collectif, suite à la crise socio politique dans les régions du Nord-ouest et du Sud-ouest et les revendications post-électorales de la présidentielle 2018.

ld’après Djeukam Tchameni, initiateur du projet, le CPLO a « une prépondérance d’arguments et une batterie de lois camerounaises et de traités internationaux que notre pays a ratifiés et qui militent en la faveur de leur libération immédiate. Ceci ne veut pas dire le CPLO prend parti à priori contre les prisonniers politiques qui sont accusés d’actes de violence. Nous avons juste le souci de souscrire avec précision notre champ d’action dans l’immédiat »

Le CPLO s’ajoute au Redhac de maximilienne Ngo Mbe et Stand Up for Cameroon de Kah Walla. Parmi ses premières actions, le collectif va s’allier à la libération de Bibou Nissack et d’autres cas similaires.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.