Cameroun – Epidémie du choléra : le gouvernement contre attaque

 Cameroun – Epidémie du choléra : le gouvernement contre attaque

Au moins 55 personnes décédées, sur 1.888 cas de choléra recensés, soit un taux de létalité de 2,96%, selon les chiffres officiels du récent rapport du Centre de Coordination des Opérations d’Urgences de Santé Publique (CCOUSP).

La maladie diarrhéique aiguë qui peut conduire à la mort en quelques heures sans traitement, a connu une recrudescence des cas observés dans 6 régions du pays. La région du Sud-ouest (1.387 cas, dont 38 décès) est la plus impactée. Suivent les régions du Littoral (255 cas, 16 décès) et du Sud (179 cas) relativement moins touchées. Les régions du Centre (56 cas), de l’Extrême Nord (8 cas) et du Nord (3 cas) sont sous surveillance.

Afin de réduire au maximum les dégâts, le Ministre de la Santé Publique, MANAOUDA Malachie et le Ministre  en charge de l’Eau et de l’Energie, Gaston ELOUNDOU ESSOMBA, ont fait le tour des localités de Buéa, Limbé et Tiko. A travers cette opération de terrain initiée par Joseph DION NGUTE, Premier Ministre, il était question de trouver des solutions permanentes en vue de contenir l’épidémie.

Les structures sanitaires prévoient une deuxième campagne de vaccination contre le choléra, dès le 8 avril prochain. L’objectif de cette campagne, qui va s’étendre sur 5 jours, est de vacciner plus de 800 mille personnes dans onze districts de santé répartis dans trois régions du pays : Littoral, Sud et Sud-Ouest. Mais avant, le patron de la Santé en appelle au respect des règles d’hygiène élémentaires. Les populations vulnérables sont invitées à se laver régulièrement les mains à l’eau propre coulante et au savon. Il est également recommandé de bien cuire les aliments avant consommation et de faire bouilli de l’eau destinée à la consommation des ménages.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.