Cameroun-Extrême-Nord : l’armée investie dans les infrastructures scolaires

 Cameroun-Extrême-Nord : l’armée investie dans les infrastructures scolaires

Un homme en tenue sur le chantier de la rehabilitation des écoles

Le génie militaire construit une centaine d’écoles dans 46 villages affectés par Boko Haram dans plusieurs zones affectées dans la plus belle des régions.

Il s’agit des établissements situés dans les départements du Mayo-Sava, du Mayo-Tsanaga et du Logone-et-Chari, car plus affectée par les attaques du groupe terroriste Boko Haram.

C’est en effet, un partenariat entre le ministère de la Défense (Mindef) et le ministère de l’Éducation de base (Minedub) signé en 2020. Cet accord de collaboration qui date de d’un an déjà porte ses fruits dans les localités ciblées par le terrorisme dans l’Extrême-Nord. Lors de la cérémonie de signature, le Mindef, Joseph Beti Assomo, a précisé que l’intervention du génie militaire ne s’inscrit pas dans un but mercantiliste, mais plutôt dans la suite logique de plusieurs projets déjà confiés par plusieurs autres administrations publiques à ce corps « dont l’expertise est avérée ».

Il faut rappeler, selon des chiffres officiels, que l’année passée, environ 67 écoles n’ont pas pu ouvrir leur porte à la rentrée scolaire. Une situation qui vient empiéter sur le projet de scolarisation de la jeune fille en particularité et des enfants dans cette région qui a le taux de le plus faible de scolarisation.

Espérant que la vision des deux ministères continue à ramener les enfants dans les écoles, l’armée reste engagée dans la lutte contre l’insécurité dans la zone.

Joël Godjé Mana

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.