Cameroun – Malgre les mesures du gouvernement les enseignants vont poursuivre la grève

 Cameroun – Malgre les mesures du gouvernement  les enseignants vont poursuivre la grève

Des enseignants en grève

Suite aux instructions du chef de l’Etat, dans le but de répondre aux réclamations des enseignants, le mouvement ‘‘On a Trop Souffert’’ rejette la note, dans le but de trouver une solution immédiate. Au cas contraire, la grève continuera.

« Prise en charge immédiate des ECI ainsi que l’apurement entière de la dette due aux enseignants ; l’automatisation des avancements » est la principale réclamation citée dans le communiqué de ce 12 mars 2022. En effet, cette note fait suite à l’instruction du   président de la République, Paul Biya ayant institué que soit débloqué en urgence le verrou de précaution budgétaire des administrations publiques de 20 % de leurs crédits destinés à l’achat des biens et services. Aussi répondre le plus rapidement possible aux revendications des grévistes. La somme de 2,7 milliards de F CFA a ainsi été mise sur la table par le gouvernement, dans le but de servir à payer des arriérés de primes de correction d’examen qui datent de 2020. En parallèle, Joseph-le, le ministre de la Fonction publique, a mis en place une task force chargée de travailler sur les desiderata des enseignants. Ce qui est bien sûr un pas vers la solution. Cependant, ayant pris connaissance du document, le mouvement décide de faire la sourde oreille. En effet, il exige du gouvernement.

L’on peut lire en tout début du communiqué, « dès lundi prochain, nous entrerons dans la quatrième semaine de notre grève. Le prolongement de cette grève résulte des solutions insuffisantes proposées par le gouvernement dont nous notons la volonté de trouver une issue à cette crise qui commence à durer ». Ceci, en précisant que seule exécution des réclamations ci-dessus par l’Etat arrêtera la grève et favorisera le dialogue pour une mise en place d’un calendrier concret dans la mise en place de l’application du statut particulier de l’enseignant.

Il faut tout de même noter que suite au communiqué du ministre du Travail et de la Sécurité Sociale, une solution pourra sortir de l’assisse de ce 15 mars 2022.

Joël Godjé Mana

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.