Déguerpissement de Dikolo-Bali/Marlyse Douala Bell : « A soixante-dix ans aurais-je la force de recommencer ? »

 Déguerpissement de Dikolo-Bali/Marlyse Douala Bell :  « A soixante-dix ans aurais-je la force de recommencer ?  »

Marlyse Douala Bell, ancienne députée RDPC

L’ancienne députée RDPC,  également victime des casses, a envoyé un message au Premier Ministre.

    Le samedi 14 Mai 2021, une opération de déguerpissement des populations a eu lieu au lieu-dit Bali Dikolo, créant l’indignation des populations de ce canton, qui ont assisté avec impuissance à la destruction de plusieurs habitations. Une situation qui a causé d’énormes dégâts matériels et des pertes financières incalculables.

 L’Honorable Marlyse Douala Bell témoin et victime de cette scène, a saisi le Premier ministre Joseph Dion Ngute : « Monsieur le Premier Ministre, quand j’ai vu ces engins marcher sur ma maison, sous mon regard hébété devant mes enfants interloqués, face au visage de mes proches baignant dans une rivière de larmes, j’ai compris que ces engins ne marchaient pas seulement sur ma maison, mais sur mon corps. », écrit-elle. La femme politique ajoute : « A soixante-dix ans aurais- je la force de recommencer ? Je voudrais faire confiance à votre sens des responsabilités. Espérer qu’une fois parfaitement édifier, vous trouverez des solutions idoines qui apaiseront les cœurs et qui répareront notre estime de soi, notre dignité. »

Selon des sources anodines, Les démarches des populations auprès de l’État pour désamorcer cette opération n’ont finalement abouti à rien. Pour l’instant aucune réaction de la part du gouvernement.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.