Région de l’Adamaoua : le Faro et Deo coupé du reste du monde.

 Région de l’Adamaoua : le Faro et Deo coupé du reste du monde.

Depuis quelques jours, la route reliant l’axe Tignère- Mayo Baleo- kontcha n’est plus praticable.

En mauvais état depuis plus de 38 ans, les routes du département du Faro et Deo, ville de Tignère sont cause de nombreux accidents et agressions de coupeurs de route. Une situation qui semble ne pas déranger les élites du département, les autorités de la région de l’Adamaoua et les ministères en charge de l’entretien de tels édifices.

La situation
Lorsqu’on veut se rendre du côté du pays voisin (Nigeria) ou quitter de là pour le Cameroun, il est difficile. Car plus de pont sur le Mayo Ngiwa. Et lorsque l’usager parvient à traverser, là encore la boue est un autre obstacle. Le commerce de ce côté va au ralenti.

Il faut remarquer, que l’état de la route est très mauvais et impraticable par les engins tels que les gros porteurs et les véhicules des personnels . Le déplacement se fait par moto. Ceci, sur un tronçon de 120 km, en faisant plus de 4h de route à un prix de 15 000 FCFA en saison pluvieuse comme.

Pas d’accès aux établissements scolaires
Difficile pour les quelques enseignants qui restent encore dans la localité malgré tout de rejoindre les lycées tels que : le lycée bilingue de Mayo Baleo, celui technique, le CES de Kontcha, le CES d’Alme et le CES de Gadjiwan . Ceci sans compter les 18 établissements primaires que compte cette zone dont la route est coupée.

Selon un influenceur camerounais, « il faut descendre de la moto et se jeter dans la rivière avec un courant hors norme en cette saison pluvieuse et de fois rempli à plus de 7 m de profondeur pour traverser ».

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.