Crise anglophone : 4 militaires aux arrêts à Bamenda.

 Crise anglophone : 4 militaires aux arrêts à Bamenda.

Ils sont accusés d’avoir tué 9 personnes au cours d’une opération dans la localité de Missong.

Quatre soldats camerounais sont actuellement en détention à la compagnie de gendarmerie de Bamenda. L’annonce est faite ce mardi par le département de communication du ministère de la défense.

Selon le communiqué rendu public, les infortunés sont accusés d’avoir ôté la vie à neuf personnes dans la localité de Missong, département de la Menchum dans le Nord-Ouest, le 1er juin 2022.

« En effet quatre (4) des sept (7) éléments des forces de défense et de sécurité du sous groupement « Bravo » aux ordres du 53 ème Commandement du Bataillon d’infanterie Motorisé, détachés au poste avancé de Abar, et de retour d’une patrouille, ont immédiatement été redéployés dans le village Missong, en mission de recherche d’un camarade porté disparu. En pleine battue ces derniers vont se heurter à un groupe de villageois survoltés »

« Dans une réaction inappropriée, inadaptée à la circonstance et manifestement disproportionnée par rapport au refus de coopération des villageois hostiles, et craignant le pire pour eux-mêmes et leur camarade disparu, les soldats, dans une réaction précipitée d’autoprotection, et au mépris du sacro saint principe de précaution, vont faire usage de leurs armes de dotation »

« Le bilan de cette méprise est de neuf villageois mortellement touchés à savoir 4 hommes, 4 femmes et une fillette de 18 mois, tous inhumés des le jeudi 2 juin par les habitants »

Voici le communiqué intégral du Ministère de la défense

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.