Rentrée scolaire 2022-2023: une année sous haute surveillance!

 Rentrée scolaire 2022-2023: une année sous haute surveillance!

Police sur le terrain -crédit photo: Stopblablacam

Le ministre délégué à la présidence chargé de la défense a demandé de renforcer le dispositif sécuritaire sur l’ensemble du territoire. C’était ce lundi à l’occasion d’une réunion d’évaluation à Yaoundé.

Vigilance! c’est la prescription faite par Joseph Beti Assomo au cours d’une réunion spéciale d’évaluation sécuritaire à l’approche de la rentrée scolaire. Le ministre délégué à la présidence chargé de la défense, au cours de cette séance de travail ce 29 août 2022 à Yaoundé, recommande le renforcement du dispositif sécuritaire sur l’ensemble du territoire. Davantage dans les régions du Nord-ouest et Sud-ouest où les séparatistes font planer le spectre d’une année blanche.

«Les cas signalés d’enlèvements contre demande de rançon, l’usage d’engins explosifs improvisés et la propagande sécessionniste sur le boycott de la prochaine rentrée scolaire dans le Nord-ouest et le Sud-ouest. Ainsi que les pertes humaines et matérielles enregistrées lors de certaines attaques des séparatistes sont interpellatrices sur la vigilance qui doit être de mise dans la couverture sécuritaire de cette importante échéance sociale»

également à l’ordre du jour, l’examen des différents rapports des chefs militaires et le renforcement des mesures pour assurer la sécurité des élèves et des enseignants en cette rentrée scolaire sur l’ensemble du territoire national. La région de l’extrême nord, sujette d’attaques répétées de la secte Boko-haram ces derniers mois requiert au même titre que les régions de l’Est le nord-ouest et le sud-ouest une attention spéciale.

Tous les acteurs de la chaîne de sécurité ont pris part à cette réunion d’évaluation sécuritaire. Le ministre de l’administration territoriale, le délégué général à la sûreté nationale, les secrétaires d’État auprès du ministre de la défense, les commandants de régions gendarmerie et militaires interarmées.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.