Insécurité: Douala pris d’assaut par des criminels.

 Insécurité: Douala pris d’assaut par des criminels.

Depuis dimanche dernier, la capitale économique est la scène de véritable braquages armées.

Visages couverts de cagoules, certains à découvert. Fusils, armes blanches sont là les instruments utilisés pour braquer boutiques, magasins, étalages et usagers.

En effet, des jeunes délinquants dénommés « microbes » armés de machettes, couteaux et de gourdins, se sont attaqués aux habitants . D’après des sources, ce phénomène de « microbes » va déjà crescendo et ces derniers pillent des commerces et arrachent de l’argent, des téléphones portables et même des objets de valeurs.

Dans la soirée du dimanche, le quartier Bonadibon, lieu-dit ancien 3eme, la panique s’est fait ressentir. Des hommes lourdement armés ont dévalisé les commerçants de leur gagné pain. Une scène qui crée de nombreuses polémique. Car les agents de police et gendarmerie sont pointés du doigt.  » Nous ne pouvons qu’accuser la police et les gendarmes qui sont au courant de tout celà et ne font rien…ils sont là juste lorsqu’il s’agit d’argent », déclare un commerçant.

« Si les scènes se répètent c’est parce que les autorités sont complices. Derrière des grands criminels, se cachent des hommes influents à la tête de la ville et représentant de l’État », affirme Adoul Bakir de Dakar.

La nuit du 9 août 2022, n’a pas été belle pour les quartiers Ndokoti, Brazzaville,Dakar, Secteur CCC et ses environs . Des hommes ont refait la même scène d’agression et braquage du marché Bonadibon ancien 3eme.

aujourd’hui les habitants ont peut de vaquer à leurs activités commerciales. Car pensent être les prochains sur les listes des criminels. Un femme, braiseuse de poisson a vu ses doigts coupés lors des tristes événement de Dakar.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.