Cameroun- Fecafoot/Guibai Gatama :«j’ai fait l’objet d’une procédure interne illégale »

 Cameroun- Fecafoot/Guibai Gatama :«j’ai fait l’objet d’une procédure interne illégale »

Guibai Gatama, membre du comité exécutif de la Fecafoot

C’est la réaction du journaliste suite à sa suspension de trois mois du comité exécutif de la Fecafoot.

La réunion du comité exécutif de la fédération camerounaise de football tenue le 16 février 2022 à Limbe a accouché de plusieurs résolutions. Parmi lesquels la suspension de trois d’un de ses membres. Il s’agit de Guibai Gatama, président de la ligue régionale de l’extrême Nord.

Dans un communiqué rendu public quelques heures plutard rd, le journaliste indique avoir « fait l’objet d’une procédure interne illégale au sein de la Fecafoot »

Voici l’intégralité du communiqué de presse

COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE GUIBAI GATAMA
À PROPOS DE SA SUSPENSION ILLÉGALE
DE 03 MOIS DU COMEX DE LA FECAFOOT

Notre combat pour le Grand-Nord ne peut se faire sans sacrifice. J’ai fait ce jour, l’objet d’une procédure interne illégale au sein du Comité Exécutif de la Fecafoot qui a conduit à ma suspension pour trois mois de cet organe. Je n’ai pas pris part au débat, pour permettre à mes collègues de mieux statuer.

Néanmoins, si je m’en tiens au porteur de l’affaire devant le Comité Exécutif alors que ce point n’était pas inscrit à l’ordre du jour, on me reproche, et j’attends toujours des preuves, d’avoir mené des activités qui ont érodé ou affaibli l’image et le prestige du Président Samuel Eto’o et de la Fecafoot. Il me souvient pourtant qu’un de mes collègues, sur une chaîne de télévision privée, et contre toute éthique, avait parlé de corruption de l’élection de décembre 2021 sans pour autant déclencher la moindre fatwa publique.

Il est évident que mon collègue, qui a ainsi attenté à mon honorabilité, n’a étayé ses accusations d’aucune preuve. Néanmoins, il ressort des échanges qu’on me reproche en réalité mes revendications de postes pour les Nordistes et la promotion de mon « Sobadjo » pour ses performances à la dernière CAN. Il est évident que mon collègue devra répondre de ses accusations fallacieuses devant les juridictions compétentes.

A l’ouverture de la session et en présence des journalistes (je ne trahis donc pas un secret), le Président Samuel Eto’o Fils avait déjà lancé une violente charge contre ma personne, s’attaquant à mon combat en faveur de la promotion des Nordistes à la Fecafoot et même de la visibilité du Nordiste.

Par la suite, le Président Samuel Eto’o Fils a eu des mots très durs contre ma petite personne et j’aimerais bien qu’il en soit fait consigne parce qu’ils sont porteurs de sérieuses menaces : « vous savez que j’ai des bras longs, de jour comme de nuit ». Fin de citation.

Pour le reste, je considère qu’il s’agit-là d’étapes indispensables dans tout combat pour la dignité. Ces sacrifices d’aujourd’hui, qui cimentent nos convictions, sont des legs pour les générations à venir.

Continuons à nous mobiliser pour des combats justes,.
Continuons à défendre nos valeurs, nos principes, dans le respect de la République.

Limbé le 16 février 2022

GUIBAI GATAMA

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.