Mondial 2022/Nouhou Tolo : « On n’a peur de personne…On a notre histoire à écrire là-bas »

 Mondial 2022/Nouhou Tolo : « On n’a peur de personne…On a notre histoire à écrire là-bas »

PhNouhou Tolo, lateral gauche des lions indomptableshutterstuks crédit phot:oto bhutterstock (12 Nouhou Tolo of Cameroon during Cameroun versus Comoros, African Cup of Nations, at Olempe Stadium on January 24, 2022. Cameroun versus Comoros – Africa Cup of Nations, Yaounde, Cameroon – 24 Jan 2022

Le lion indomptable a accordé un entretien exclusif à K-news24 dans lequel il revient sur le tirage au sort de la coupe monde, le nouveau staff des lions et ses ambitions personnels.

K-news 24 : Bonjour, le Cameroun va disputer sa 8ème phase finale de coupe du monde, au terme d’une victoire sur le fil à Blida contre l’Algérie. Comment avez-vous vécu cette qualification historique ?

Nouhou Tolo : La qualification contre l’Algérie était vraiment incroyable ! c’est pour cela qu’on aime le foot, c’est ça la beauté du football. On y a cru jusqu’au bout.  On est resté serein et à la dernière seconde, on a marqué. On a fait le plus important, la qualification cation. C’est vraiment une histoire qui vient de s’écrire

K-news 24 : Le Cameroun, après le tirage au sort, se retrouve dans la même poule que le Brésil, la Suisse et la Serbie. C’est possible de franchir la phase de groupe ?

Nouhou Tolo : Je pense que c’est un groupe très difficile. Beaucoup de personnes se focalisent seulement sur le Brésil. Je pense que la Suisse c’est une grande nation de football. Elle a battu la France à l’Euro. La Serbie reste une grande nation de football également. Mais il n’y a pas de petite équipe à la coupe du monde. On est le Cameroun, on n’a peur de personne. Les choses vont bien se passer parce qu’on a un groupe très solidaire. Je pense que c’est ce qui fait la force d’une équipe. On ne va pas se prendre la tête. Je pense que la coupe du monde on a notre histoire à écrire là-bas.

K-news 24 : Lors des barrages et la CAN 2021, vous avez défendu contre deux joueurs de classe mondial ; Ryad Marhez et Mohammed Salah. Vous vous êtes personnellement préparé à les affronter ? Si oui comment ?

Nouhou Tolo : Oui c’est vrai, j’ai défendu contre deux grands joueurs africains, et de classe mondiale. Parlant de Mohammed Salah, la veille du match j’étais vraiment stressé. C’était la première fois que j’affronte ce genre de calibre. On parle de Mo Salah qui est l’un des meilleurs joueurs de la première League, l’un des meilleurs au monde, qui a terminé 3ème au ballon d’or. Il y avait un peu le stress pour ne pas dire peur. C’est aussi ça le football. Je me suis préparé mentalement et ça s’est bien passé. J’ai fait mon travail, pareil pour Ryad Marhez. J’ai beaucoup appris et ça m’a vraiment fait grandir. Faire face à des joueurs de classe mondiale vraiment c’est un « truc de ouf ».

K-news 24 : Vous êtes devenu indispensable sur le côté gauche de la défense des lions indomptables. On l’a vu lors des éliminatoires du mondial et de la coupe d’Afrique des nations. Ça vous met une pression supplémentaire ?

Nouhou Tolo : Oui c’est vraiment une grosse pression de pouvoir occuper ce poste. On connaît toutes ces personnes qui l’ont occupé. A l’instar de Benoit Assou-Ekotto, Pierre Womé Nlend et Timothée Atouba qui ont écrit l’histoire du football camerounais et africain. Je ne peux pas me comparer à eux, je n’ai même encore fait le quart de ce qu’ils ont fait. Je vais essayer de suivre leur pas et de continuer à travailler très dur pour améliorer mon jeu et rester positif. Je pense que le plus important pour moi c’est ça. Mais surtout d’aller de l’avant pour pouvoir écrire mon nom dans l’histoire du football. C’est mon objectif majeur en ce moment.

K-news 24 : Avant la double confrontation contre l’Algérie, l’équipe nationale accueille un nouveau staff technique. Il est conduit par Rigobert Song. Qu’apporte-il de plus que Toni Conceiao selon vous ?

Nouhou Tolo : Moi je pense qu’il n’y a pas de différence entre Rigobert Song et l’ex entraîneur Toni Conçéiçao. Je pense que c’est la continuité. Aujourd’hui c’est le même groupe qui était en coupe d’Afrique des nations. On a juste injecté trois à quatre joueurs. Le groupe vit bien, les choses se passent bien. Même le coach précédent faisait du bon boulot. On prépare l’avenir. C’est le passé. Le coach Rigo a pris les choses en main. Il est juste là pour la continuité, c’est ce qu’il nous dit souvent. Il est là pour la continuité et de pouvoir aussi son système et la grinta du joueur qu’il a été auparavant.

K-news 24 : Comment ça se passe avec votre club Seattle aux Etats-unis ? quels ont vos ambitions ?

Nouhou Tolo : Comme je l’ai toujours dit mes objectifs personnels en club, c’est de pouvoir toujours continuer à travailler très dur. Aujourd’hui je suis à Seattle je me porte bien. Mon objectif personnel c’est de pouvoir tutoyer les grands clubs européens. Je vais laisser les choses se faire naturellement. On verra bien ce que l’avenir nous réservera. En équipe nationale mon objectif est d’être constant, d’être leader, de mouiller le maillot et d’être une légende du football camerounais.  Tout ça passe par le terrain et je pense que je suis sur une bonne lancée. Je vais continuer à travailler très dur pour pouvoir donner le sourire aux camerounais qui adore le football.

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.