fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Après 5 ans d’utilisation dans certains pays africains, le groupe bancaire français a décidé de jeter l’éponge face à la forte concurrence.

L’aventure est terminée! Le service mobile money (Yub) de Société Générale ne sera plus disponible. En service dans les pays comme le Sénégal, le Cameroun, la Côte d’Ivoire, Burkina Faso, Guinée, Madagascar et Ghana, depuis 2017 cette offre n’ira pas plus loin que l’année 2022.

La direction générale de la filiale du Cameroun l’a annoncé dans un message adressé au personnel le 1er mars 2022.

Voici son message

« Bien chers collègues, il y a 5 ans, la Business Unit AFMO (Afrique et Moyen-Orient), soucieuse de promouvoir l’inclusion financière, de faciliter l’accès à des moyens transactionnels et financiers innovants, en dématérialisant notamment les flux de paiement des entreprises, lançait un service de monnaie électronique et créait une entité dédiée YUP. Malgré tous les efforts consentis par les équipes YUP, dans les 7 géographies concernées, dont le Cameroun, pour développer nos parts de marchés et améliorer l’expérience, le service n’a pas réussi à créer un modèle viable et les perspectives de marché ne nous permettent pas d’envisager son maintien. Face à cette situation, le groupe Société Générale, en concertation avec l’ensemble des filiales locales de Société Générale, a pris la difficile décision d’arrêter toutes les activités de YUP dans l’ensemble des géographies où elle s’était déployée » explique Nicolas Pichou, directeur général de la filiale Camerounaise du groupe bancaire français.


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading