fbpx

Convention Mrc/Jean Michel Nintcheu à M. Kamto: « vous êtes le candidat légitime de l’opposition véritable »

0
Sortie d'Atanga Nji: voici la réaction des concernés

Jean Michel Nintcheu, président du FCC

Le député, invité à la 3è convention du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun, n’a pas tari d’éloges à l’endroit de celui qui vient d’être réélu à la présidence nationale du parti.

Plusieurs leaders de parti de l’opposition ont été conviés à prendre part à la 3ème convention du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) tenue les 9 et 10 décembre au palais des congrès de Yaoundé. Parmi eux, Jean Michel Nintcheu.

Le président du FCC, après avoir rappelé le contexte (la fin du règne de Paul Biya) dans lequel cette convention se tient, indique « La présidentielle peut être anticipée« . De fait, l’ancien militant du SDF, qui a invité les partis de l’opposition à mutualiser leurs forces pour battre Paul Biya, a fait savoir que celui qui incarne le mieux aujourd’hui l’opposition au Cameroun, c’est Maurice Kamto.  » C’est la raison pour laquelle cette dynamique doit être construite autour de vous. En fait, le régime de Yaounde lui même vous a désigné comme l’homme à abattre et comme son adversaire le plus crédible ! » a-t-il précisé.

« A ce jour vous êtes le candidat légitime de l’opposition véritable et du peuple du changement .
Je doit avouer que je suis agréablement surpris et impressionné par l’écho extrêmement puissant de cet appel au sein de notre peuple, tant de l’intérieur que dans la diaspora. J’ai également noté quelques réserves de la part de certains leaders concernant le timing. Certains me reprochent d’aller plus vite que la musique. À ceux-là, je réponds du haut de mes 33:ans d’expérience de lutte politique au Cameroun que nous ne devons pas reproduire les erreurs du passé.
« 


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading