fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Il s’agit de la mise sur pied d’une ligne électrique entre Nachtigal et Bafoussam, dans la région du Centre.

Le projet d’évacuation de 420 MW donc le président de la République, Paul Biya, a signé le 4 avril, un décret habilitant le ministre en charge de l’Économie, à signer avec la banque import-export de l’Inde (Eximbank-Inde), un accord de prêt d’un montant de 164,69 millions de dollars, soit environ 97,8 milliards de FCFA. En effet, selon le ministre de l’Eau et de l’Énergie « la mise en service de la ligne de 400 KV Nachtigal-Bafoussam devra intervenir entre le mois d’octobre 2022 et octobre 2023 conformément à la mise en service de la première turbine et la mise en service totale de l’aménagement hydroélectrique de Nachtigal ».

Il reste donc au meilleur des cas 18 mois pour achever ce projet dans les délais. Or, la durée des travaux, qui doivent être exécutés par l’entreprise indienne Kalpataru Power Transmission Ltd avait déjà signé en 2020, un mémorandum d’entente avec le gouvernement camerounais pour les études de construction et la mise en service de l’ensemble des ouvrages suscités en mode EPC (ingénierie, approvisionnement et construction), est comprise entre 24 à 27 mois.

Selon le ministère de l’Eau et de l’Énergie, ce projet qui devrait être achevé dans 18 mois permettra de régler la mauvaise situation d’électrification et de délestage auquel font face certaines régions et favorisera l’interconnexion électrique avec la République fédérale du Nigeria.

Joël Godjé Mana


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading