fbpx

Marketing électoral : la pertinence du concept 15 millions de soldats électoraux.

0
Marketing électoral : la pertinence du concept 15 millions de soldats électoraux. Actualité du Cameroun

Hilaire Kamga, promoteur de l'opération MCE-15 millions d'électeurs Crédit Photo: K-news24

A côté des partis politiques, la société civile affûte également ses armes dans la perspective des élections de 2025. Un nouveau projet vient detre lancé, il s’agit du mouvement « 15 millions de soldats électoraux » porté par Hilaire Kamga. Le secrétaire permanent de la plateforme de la société civile pour la démocratie, vise à travers ce mouvement, l’impulsion d’ une mobilisation de masse des électeurs, susceptible de faire la différence lors de la prochaine Présidentielle.

On a connu le mouvement « 11 millions d’inscrits » avec Cabral Libii, puis le mouvement « 10millions de nordistes » porté par Guibaï Gatama. Voici  le tour d’Hilaire Kamga avec un concept plus ambitieux « 15millions de soldats électoraux » « On a environ 15 600 électeurs potentiels qui ont 20 ans aujourd’hui ou qui l’auront en 2025 » affirme Hilaire Kamga, promoteur de l’opération.

Les armes

L’opération consiste à engager et pousser aux urnes tout citoyen camerounais âgé de 20ans à la date des élections de 2025, notamment de la Présidentielle. Bien plus, il faudra surveiller son vote, avec une certaine rigueur, d’où l’analogie au jargon militaire. « Chaque citoyen doit être armé, pas d’une arme quelconque mais du droit électoral, de l’engagement pour pouvoir défendre avec les moyens juridiques nécessaires et les moyens du nombre, le vote et son choix » soutient-il.

Les piliers

La cible dans le viseur, le porte parole de la plateforme de la société civile pour la démocratie et défenseur des droits de l’homme compte saisir par une correspondance officielle le Président de la République, question de se donner plus de chance là où ses prédécesseurs ont échoué. D’autres acteurs devraient être également greffés au plaidoyer.  « Les parlementaires, pendant qu’ils sont en session, seront saisis pour comprendre qu’il y a urgence à ne pas violer la constitution dans le cadre de l’expression du droit électoral. Deuxième séquence, ce sera celle diplomatique et le troisième pilier est la société civile et les partis politiques »

Reste une inconnue, a ton les moyens matériels d’atteindre le plafond de 15millions d’électeurs? « Elecam n’est pas fondé pour nous parler d’un biais qu’il soit financier ou technique qui l’empêcherait de pouvoir adresser les questions centrales » justifie Hilaire Kamga.

Si ce nouveau projet n’est pas déclaré illégal par le gouvernement, il faudra encore que le Calendrier électoral soit respecté, pour jauger l’impact de la masse critique mobilisée.

J.K


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading