Cameroun – Sécurité : Des officiers formés contre la prolifération des armes

 Cameroun – Sécurité : Des officiers formés contre la prolifération des armes

Ils ont participé à une formation de 4 jours à l’Ecole internationale des forces de sécurité.


C’est une nouvelle corde à leur arc ! Des hauts fonctionnaires de la gendarmerie, de police et de diverses administrations ont acquis des connaissances pour faire face à la grande criminalité en Afrique et la prolifération des armes légères et de petits calibres (ALPC). Des activités illicites qui entrainent généralement les conflits armées.
Trente-huit stagiaires venus du Cameroun, du Congo, de la Côte d’Ivoire, du Mali et du Togo, ont pris part à cet atelier à l’Ecole Internationale des Forces de Sécurité (EIFORCES) du 14 au 18 mars 2022. De nouvelles aptitudes nécessaires pour le contrôle et de la surveillance des territoires.
Les séminaristes ont reçu leurs parchemins de fin de formation le 21 mars 2022 à Awae dans la Mefou et Afamba, au cours d’une cérémonie présidée par le Général de Brigade André Patrice Bitoté, Directeur Général de l’EIFORCES, représentant du ministre délégué à la résidence chargé de la défense. Lors de son allocution, le Directeur Général a relevé l’importance de la thématique dans un environnement sécuritaire mondial dont la précarité est accentuée par l’accès facile aux ALPC.
Ce séminaire a marqué l’ultime activité de la convention 2021-2022 entre l’EIFORCES et le Japon, à travers le Programme des Nations Unies pour le Développement. Une nouvelle convention sera mise en œuvre pour la période 2022-2023 et sera centrée sur un nouvel axe toujours aussi édifiant pour la formation de nouveaux apprenants.
Manuela NKAMA

Articles qui pourraient vous interesser

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.