fbpx

15ème anniversaire de la rétrocession de Bakassi : Paul Biya reçoit la distinction du « Sage africain»

0

President Paul Biya of Cameroon and President Olusegun Obasanjo of the Federal Republic of Nigeria along with United Nations Secretary-General Kofi Annan signing an agreement regarding their dispute on the Bakassi Peninsula.

2008-2023, 15 ans que le Cameroun et le Nigeria ont pu mettre un terme au conflit terrien qui les opposait sur la péninsule de Bakassi. L’événement célébré ce 14 août, à l’hôtel Hilton, à 21 h, honore les chefs d’Etat des 2 pays.

Au cours de l’événement organisé par le journaliste Zephirin Koloko, à 21 h à l’hôtel Hilton, le chef de l’Etat camerounais recevra une distinction dénommée « Prix du sage africain ».

En fait, cette distinction est un hommage rendu envers lui, pour la diplomatie de la paix et l’excellence. En effet, ayant choisi la voie diplomatico-judiciaire plutôt que celle des armes, le choix du président camerounais a été une option salutaire pour le Cameroun.

Il faut rappeler que, « alors que le Cameroun et le Nigeria se disputent ce bout de territoire, sous l’égide des Nations Unies, les belligérants vont choisir de se tourner vers la Cour internationale de justice, qui rendra en 2002 une décision favorable à l’Etat du Cameroun. Dans la foulée, des accords seront signés à Greentree aux Etats-Unis, pour une meilleure mise en œuvre de la décision de la Cours Internationale de Justice ».

Il faut préciser que plusieurs autres africains recevront ce jour des prix honorifiques. Que ça soit du côté du Nigeria, de l’ONU, du Cameroun (avec Maurice Kamto en vue, qui a joué un rôle important dans l’issue pacifique à ce conflit).

En attendant que l’événement prenne corps, du côté de l’hôtel Hilton, l’on signale la participation des représentants de 15 pays africains.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading