fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Célébration : Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition

0

Ce mercredi, 23 août 2023, le continent africain et tout les acteur qui ont participé à l’éradication de la traite négrière commémore l’abolition de ce triste événement.

La Journée internationale du souvenir de la traite négrière et de son abolition est commémorée le 23 août de chaque année. L’occasion pour l’Unesco de se pencher sur les causes, les modalités et les conséquences de cette tragédie.
Selon l’UNESCO, « la Journée vise à inscrire la tragédie de la Traite dans la mémoire de tous les peuples. Conformément aux objectifs du projet interculturel « La Route de l’esclave », elle doit être l’occasion d’une réflexion commune sur les causes historiques, les modalités et les conséquences de cette tragédie, ainsi que d’une analyse des interactions qu’elle a générées entre l’Afrique, l’Europe, les Amériques et les Caraïbes ».

Cela intervient à la suite de la nuit du 22 au 23 août 1791. L’insurrection qui a eu lieu à Saint Domingue, actuel Haïti et République dominicaine a mené à l’abolition de la traite négrière.

La Directrice générale de l’Unesco invite les Ministres de la culture de tous les États membres à organiser des actions en associant l’ensemble des populations de leurs pays et en particulier les jeunes, les éducateurs, les artistes, les intellectuels mais aussi les sportifs et la société civile.

Bimbia

Au Cameroun, « l’ancien Port d’embarquement de Bimbia et Nicholls Island nous rappelle les tristes événements de la traite.
Bimbia est un ancien port ayant joué un rôle primordial dans la traite transatlantique au niveau du Golfe de Guinée entre les XVIIe et XIXe siècles. Le site est situé sur la côte Atlantique, à plus d’une dizaine de kilomètres au sud-est de la ville actuelle de Limbé, dans l’arrondissement de Limbé III. Les trafiquants européens d’esclaves auraient décidé au cours du XVIIe siècle d’y construire un avant-poste facilitant le commerce et la surveillance des esclaves.

L’ancien port de traite négrière était lié dans ses activités à une petite île située à une centaine de mètres au large, dénommée Nicholls Island, site d’amarrage des bateaux négriers. De là, la liaison avec Bimbia se faisait en pirogue. Cette île aurait servi de port d’embarquement des navires et de réclusion de captifs rebelles.
Le site a vraisemblablement connu différentes phases d’exploitation au cours des siècles. Il est contemporain des ports de Douala et du Rio del Rey. Il émergera à la chute de ce dernier. De nos jours, on retrouve de nombreuses ruines architecturales liées à la phase récente de sa mise en valeur probablement comme exploitation agricole où la main d’œuvre servile était sans doute utilisée. »


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading