fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.
Selon le test prévisionnel de conjoncture de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac), document trimestriel prospectif sur l’évolution des activités économiques dans les six pays de la zone Cemac (Cameroun, Congo, Gabon, Tchad, RCA et Guinée équatoriale), la production du bois devrait en hausse au Cameroun au cours des trois premiers mois de l’année 2022, par rapport à la même période en 2021.

Billes de bois

Avec 3,7 millions m3 en 2021, le pays d’Ali Bongo est le plus gros exploiteur de grume de la Communauté économique et Monétaire de l’Afrique Centrale.

Avec une ressource naturelle très riche en forêt, le Gabon est passé d’une production de 1,9 millions m3 en 2012 à 3,7 millions m3 en 2021. Des chiffres qui le place devant le Cameroun qui, lui s’en sort avec 2,4millions m3. En effet, le Gabon le doit au développement de la zone économique spéciale de Nkok. Le pays applique un protocole de production et de commercialisation assez strict en la matière.

Il faut observer que, ce chiffre ne signifie en rien que l’abattage des bois et la destruction des forêts c’est accentué, contrairement à ce que l’opinion peut penser, il y a baisse (90% à 63%). « Aujourd’hui, on coupe moins de bois qu’en 2005 au Gabon, mais on gagne 4 fois plus d’argent, on a créé 3 fois plus d’emplois », précise le ministre des Eaux et forêts, Lee White.

Un exploit que le Gabon réussit à faire avec les lois sur la production des grumes depuis pratiquement 2ans à peine.

Joel Godjé Mana


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading