fbpx

Augmentation prix du timbre de la CNI: les acteurs politiques et civils dénoncent !

0
Centre national de production des titres identitaires

Maurice Kamto, président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) Crédit Photo: CameroonWeb

L’ordonnance du 20 juin 2024 portant loi de finances est une pilule difficile à avaler au sein de l’opinion publique. Plusieurs acteurs estiment que cette augmentation est « disproportionnée » au regard du niveau de vie de la grande majorité des camerounais.

Le 20 Juin 2024, les camerounais apprennent que le prix du timbre de la carte nationale d’identité a augmenté. L’information est contenue dans l’ordonnance N2024/001 du 20 juin 2024 portant loi de finances. « Les cartes d’identité délivrées aux personnes de nationalité camerounaise, les cartes de séjour et de résidant délivrées aux personnes étrangères sont soumises aux droits de timbre ci-après: Cartes nationales d’identité : 10 000 FCFA » lit-on en l’article 549.

Elle est rendue publique au lendemain de la pose de la première pierre du Centre national de production des titres identitaires à Yaoundé par le Délégué Général de la Sûreté Nationale (DGSN). Martin Mbarga Nguelé a annoncé que désormais cette pièce d’identité sera délivrée en 48 heures. Si l’annonce a sonné comme le début de la fin d’un long calvaire pour ces camerounais peinant à l’obtenir, la hausse du prix du timbre a refroidi les ardeurs de plus d’un. Les réactions au sein de l’opinion publique n’ont pas trainé.

 » Un gouvernement déconnecté des réalités de la vie des camerounais »

Le président du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) a exprimé, sur son compte X, son mécontentement suite à cette décision. Maurice Kamto affirme que ceci « est une preuve de plus que le gouvernement du RDPC est déconnecté des réalités de la vie des Camerounais. Sinon comment peut-il, dans un contexte de paupérisation généralisée des populations, procéder à une augmentation astronomique du coût des timbres de passeport et autres documents, et en particulier de la Carte Nationale d’Identité (CNI). Une telle décision, qui relève du je-m’en-foutisme du régime, est indéfendable et par conséquent inacceptable.« 

 » la production de la CNI et des passeports relève de la souveraineté de l’État »

Le timbre de la CNI passe de 2.800 FCFA à 10.000 F CFA soit une hausse exponentielle de 257%. Dans la liste des dépenses à effectuer, certificat de nationalité (3.500 F CFA) et celui de la copie de l’acte de naissance (2.000 F CFA). Le coût final de l’établissement de la CNI revient désormais à près de 15.500 F CFA. le document sera produit par le partenaire étranger Augentic Consortium. le leader du MRC « saisit cette occasion pour rappeler que la production de la CNI et des passeports relève de la souveraineté de l’État, qu’il s’agit d’un acte qui participe de la défense et de la sécurité nationale. De ce fait, la production des CNI ne saurait être dévolue à des sociétés étrangères d’autant plus qu’il existe une expertise nationale en la matière.« 

Tweet de Maurice Kamto

Hausse du prix du timbre, un report sollicité

Dans le train des dénonciations, l’Association Internationale des Consommateurs (ASICOM). Dans un communiqué rendu public le 21 juin 2024, elle déclare que  » cette hausse astronomique de 357% est totalement disproportionnée et aura des conséquences sociétales désastreuses pour les citoyens camerounais en particulier les plus modestes« . Pour éviter ce schéma, l’ASICOM sollicite « le report de cette augmentation du prix du timbre et du rétablissement du tarif précédent de 2800 FCFA« .


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading