fbpx

Hôpital Général de Yaoundé: expérimentation réussie de la Prothèse de genoux

0
Hôpital Général de Yaoundé: expérimentation réussie de la Prothèse de genoux. Actualité du Cameroun

Marie Chantale, patiente arborant une prothèse de Genoux CP: k-news24

C’est le nouveau champ médical que vient d’expérimenter avec succès l’hôpital Général de Yaoundé. La campagne y relative organisée avec l’aide d’un expert étranger et la dextérité des spécialistes camerounais a permis de poser huit prothèses de genoux. Une première en Afrique centrale qui vient s’ajouter aux innovations permanentes de cette institution hospitalière.


Marie Chantal a le visage illuminé. Elle peut à nouveau marcher sans effort ni douleur. Comme délivrée de 20 ans au moins de souffrance due au mal de genoux.  » J’ai l’arthrose depuis 22 ans, je suis partie en France, je suis même partie en Angleterre mais comme mes enfants n’avaient pas de prise en charge, je suis revenue « .

Solution manquée là-bas, et trouvée ici sur place, une prothèse de genoux placée il y a quelques jours seulement. 10 voir 15 fois moins chère qu’une évacuation sanitaire pour la même opération à l’étranger, grâce à l’option de triple participation adopté ici.  » Le patient participe, l’hôpital participe et l’Etat, la mission principale de l’hôpital Général de Yaoundé c’est limiter les évacuations sanitaires vers l’étranger. Donc dès que vous avez un problème de genoux, vous pouvez consulté et être opéré » indique Vincent De Paul Djientcheu, Directeur Général de l’hôpital Général de Yaoundé.

8 bénéficiaires comptés pour ce coup d’Essaie fait coup de maître à l’hôpital général de Yaoundé. Un véritable travail d’équipe.  » Du top management au brancardier au laveur de sol, tout le monde s’est mis à travailler pour cette campagne et financement ça s’est très bien déroulée » Loïc Fonkoué, médecin orthopédiste de l’hôpital Général de Yaoundé.

Pour cette première en Afrique centrale il a fallut un accompagnement des experts Indiens et belges. Mais le spécialistes camerounais sont désormais outillés pour la suite. « Ils ont pris leur autonomie, ils ont trouvé leur indépendance et les automatismes nécessaires pour pratiquer dans l’avenir de manière sûre ce genre de chirurgie » se réjouit Olivier Cornu, Expert – consultant Belge.

La lutte contre les évacuations vers l’étranger continue vers d’autres champs médicaux.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading