fbpx

Camp Minawao: Déjà près de 80 000 réfugiés nigérians.

0
Camp Minawao: déjà près de 80 000 réfugiés nigérians

Camp Minawao, à l'extrême-nord du Cameroun

Le camp des réfugiés nigérians ne désemplit pas. Pres de 80 milles ressortissants de ce pays voisin y vivent avec le soutien du Haut commissariat des nations pour les réfugiés et du gouvernement camerounais.

Ils respirent l’air de l’espoir. L’espoir d’une nouvelle vie, loin des crépitements des balles et des cris de la mort. Dans le camp Minawao, situé dans l’arrondissement de Mokolo, département du Mayo Tsanaga à l’extrême-Nord, les réfugiés nigérians, depuis quelques temps déjà reprennent goût à la vie. « Le travail qui se fait ici, c’est de rendre un cadre de sécurité. Il faut rétablir leur vie. Ici au Cameroun, ils ont retrouvé la paix et la sécurité » rassure Johnson KIMBERLEY, cheffe de la délégation du Haut commissariat des nations pour les réfugiés.

La sécurité des réfugiés assurée par le gouvernement camerounais, qui accompagne le haut commissariat des nations pour les réfugiés (HCR) dans sa mission humanitaire et la protection des couches vulnérables. Le préfet du Mayo Tsanaga, dans le cadre d’une visite de travail, a touché du doigt la vie des 79 000 réfugiés nigérians dans cet espace de 623 hectares. « Nous avons plusieurs ressortissants nigérians qui sont bien traités. Ils sont protégés et bénéficient des soins élémentaires. Nous avons parcouru l’ensemble du camp des réfugiés pour nous rendre à l’évidence que les questions de santé, sécuritaire, d’environnement, d’hygiène et d’eau, d’assainissement et d’éducation sont pris en compte par l’état du Cameroun avec son partenaire le HCR» constate Richard Marcel Tam Likeng, préfet du Mayo Tsanga.

Plusieurs activités d’autonomisation sont menées à l’instar de l’agriculture, l’aquaculture, des pépinières, la fabrication et commercialisation du charbon écologique, du petit commerce et autres activités génératrices des revenus et l’entrepreneuriat sont encouragés au camp de Minawao, qui ne cesse d’accueillir depuis 2015 les réfugiés de la république fédérale du Nigéria, fuyant les affres de la secte islamique Boko Haram.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading