fbpx

COMMUNIQUÉ DU MRC SUITE À L’ENLEVEMENT ET LA SÉQUESTRATION ILLÉGALE DES MILITANTS DU MRC DANS LA VILLE DE SANGMELIMA

0

Le MRC porte à la connaissance de l’opinion publique que plusieurs de ses militants ont été arbitrairement brutalisés, enlevés et séquestrés par des éléments de la police de la ville de Sangmelima alors que ceux-ci participaient aux opérations électorales de renouvellement des organes de base du parti dans la Région du Sud.

Il convient de préciser que plusieurs autorités administratives dont le Sous Prefet de Sangmelima avaient pourtant été régulièrement saisies de la tenue de ces opérations électorales, comme le MRC l’a toujours fait dans les autres Régions du Cameroun.

Le MRC est un parti politique reconnu par la loi et exerce par conséquent ses activités politiques conformément à celle-ci et aux valeurs républicaines.

Le MRC dénonce et condamne donc, avec la dernière énergie, ces arrestations arbitraires et rappelle par la même occasion que la ville de Sangmelima n’appartient pas au RDPC.

Le MRC dénonce et condamne également les dérives de certaines autorités administratives de même que l’attitude de certains responsables de la police nationale qui instrumentalisent les missions de la Police nationale à des fins politiques au profit du RDPC.

Enfin, le MRC exige la libération immédiate et sans condition de ses militants, l’ouverture d’une enquête administrative et judiciaire par les autorités compétentes afin d’établir les responsabilités et sanctionner les auteurs de ces violations graves des lois et des droits de l’homme de ses militants, et demande par la même occasion aux autorités administratives de s’abstenir de perturber le processus électoral interne du MRC.

Fait à Yaoundé le 26 Août 2023

Le Secrétaire National Délégué chargé des Droits de l’Homme et de la Gouvernance.

Me Desiré SIKATI-Avocat


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading