fbpx

Gicam – E.Cam : les membres se prononcent à plus de 73 % en faveur de la fusion

0
Gicam – E.Cam : les membres se prononcent à plus de 73 % en faveur de la fusion

Les adhérents du Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), réunis en Assemblée générale extraordinaire ce 11 juillet 2023 se sont finalement prononcés en faveur de la fusion avec le mouvement E.Cam (Entreprises du Cameroun). Ceci suite au traité de fusion signé entre Célestin Tawamba et Protais Ayangma, les deux présidents de ces entités. C’est à l’issue d’un vote que les membres du Gicam ont approuvé le projet de fusion. Soit un vote favorable de 73,7 % (241 voix), 26,3 % de votes défavorables (86 voix), et 2 bulletins nuls.

En effet, l’assemblée générale extraordinaire du Gicam s’est tenue dans un contexte particulier marqué par une intense bataille judiciaire avec une frange de membres qui s’opposait à la démarche engagée par Célestin Tawamba. Notamment, Joël Sikam, Directeur général (DG) de FirsTansact International services (Fisco), Edith Fotso, Président DG de la Société camerounaise des savonneries (SCS), Jean Bernard Djika (Fobs Limited) et Emmanuel Wafo, PDG du groupe MitChimie. Ces derniers ont déposé en tout 5 recours par-devant les tribunaux de première instance de Bonanjo et de grande instance du Wouri afin d’obtenir l’arrêt du processus de fusion.

Cette opposition, qui se reposait sur des arguments de forme et fonds n’a malheureusement pas produit les résultats escomptés. Le 10 juillet 2023, le Tribunal de première instance de Bonanjo s’est déclaré « incompétent » sur la requête portant sur le changement de Chrétien Pouansi Toudjoui, Commissaire désigné à la fusion. Sur la suspension de l’Assemblée générale extraordinaire de ce 11 juillet 2023, le même tribunal, statuant en procédure de référé, a renvoyé la cause pour le 12 juillet 2023, pour réception des conclusions du Conseil du Président du Gicam.

La procédure pendante au Tribunal de grande instance du Wouri a débouché sur le renvoi au 14 août 2023, de la requête relative à l’annulation du Traité de fusion. Puis, celle visant à obtenir injonction au Président du Gicam et au Président d’E-Cam de s’abstenir de poser quels actes que ce soit, tendant à la réalisation de la fusion a elle aussi été renvoyée au 14 août 2023. Auparavant, le 6 juillet 2023, le Tribunal de grande instance du Wouri avait déclaré « non-fondée », la requête de rétractation de l’Ordonnance n° 664 du 22 mai 2023, rendue par le Président du Tribunal de première instance de Bonanjo, désignant Chrétien Pouansi Toudjoui, comme Commissaire à la fusion. « Avec la validation du Traité de fusion, toutes les autres procédures sont désormais vidées de leur substance », indique une source, Avocat au Barreau du Cameroun.

SOURCE : ECOMATIN.NET


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading