fbpx

Immigration: Paul Biya aux jeunes  » Partir, oui, mais pas à n’importe quel prix « 

0

Paul Biya, président de la république du Cameroun

Le président de la république l’a fait savoir lors de son discours le 10 février en prélude à la célébration de la fête de la jeunesse.

Des milliers de camerounais font le choix de quitter leur terre natal pour une vie meilleure. Loin de la vie chère, l’inflation, et des emplois à faible revenus. Et la majorité se rue vers le Canada, présenté comme le nouvel eldorado des camerounais.

Le président de la république, lors de son traditionnel discours à la jeunesse, a saisi l’occasion pour parler de cette situation. Paul Biya relève que le phénomène touche même ceux ayant réussi leur insertion sociale. « La volonté croissante d’une frange de notre jeunesse, d’émigrer vers d’autres cieux, est de plus en plus préoccupante. Surtout lorsqu’elle tourne à l’obsession et concerne même des personnes qui ont réussi localement leur insertion sociale. Certes, notre pays, comme bien d’autres dans le monde, connaît une conjoncture difficile. Cependant, la solution n’est pas toujours de s’en aller »

Le chef de l’état ajoute que  » Partir, oui, mais pas à n’importe quel prix. De plus, sachez que pendant que vous aspirez à partir, de nombreux étrangers essaient de s’installer au Cameroun, confirmant en cela qu’il s’agit d’une terre accueillante et d’un pays d’opportunités. En le disant, je ne perds pas de vue les aspirations légitimes qui sont les vôtres. Ni les inquiétudes qui sont celles de tous les jeunes de votre génération, où qu’ils soient« .

Le président de la république demande aux jeunes de faire attention aux mirages de l’immigration. Tout ek leur rappelant qu’ils sont ceux qui vont construire la nation camerounaise.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading