fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Orange Cameroun : l’arnaque continue de faire son chemin.

0

Depuis plusieurs années, les citoyens Camerounais se plaignent des épuisements abusifs de crédits de communication, des transactions orange Money effectuées pour des forfaits jamais arrivés , mais validés. L’opérateur français s’en fou des abonnés.

“J’ai effectué il y a une semaine une transaction pour activer des mégas via Orange Money. Ayant d’abord validé 1000fcfa, puis une fois de plus la même sommes et après 800fcfa, je n’ai ni eu mes mégas encore moins mon argent”, témoigne un internaute. Tout comme lui, de nombreux Camerounais rencontrent ce problème quotidiennement.

« Le pire est que les agents au bout du fil savent exactement ce qui se passe et vous fait perdre votre temps. Pour ensuite dire, “ Le réseau est en perturbation, on n’arrive pas à vérifier votre compte. Après ce coup de fil, vous rappelez plusieurs fois, ils vous mettent en attente”, raconte Roland Dellé.

En effet, le réseau Orange Cameroun, rencontre de nombre dysfonctionnement depuis un certain temps. Si ce ne sont pas les fuites des codes, ou encore la perturbation des services de transaction d’argent comme ses dernières semaines, c’est l’épuisement abusif du crédit internet ou de communication. Mais que fait le gouvernement pour cela ?

“Qu’on ne vous mente pas, l’Etat camerounais ne pense plus aux citoyens. Des ultimatums et sanctions fictives donnés depuis des années ne mènent à rien. Il faut agir. Suspendre l’opérateur ou simplement leur mettre la pression pour mieux faire. Cela doit être pratique. D’ailleurs, nous avons un opérateur camerounais. C’est pourquoi, il est temps de faire partir les opérateurs étrangers et nous concentrer sur Camtel”, affirme Michel Zock, ingénieur en télécommunication et abonné Orange.

Le 26 novembre 2018, la Fondation camerounaise des consommateurs dépose une plainte contre Orange Cameroun chez l’Agence de régulation des télécommunications (ART) pour « Disparition de crédit et prospection directe.» En juin 2019, l’ART inflige une sanction de 1,5 milliards de Fcfa à Orange. Mais seulement reprochant une indifférence à ses différentes mises en garde relative aux manquements récurrents observés dans la mise en œuvre du décret N°2015/3759/PM du 03 septembre 2015 fixant les modalités d’identification des abonnés et des terminaux notamment la commercialisation des cartes SIM pré-activées, la commercialisation des cartes SIM dans les rues, la détention par des personnes physiques de plus de trois (3) cartes SIM et l’activation des numéros sans identification préalable.

Une note publiée le 1er novembre 2022 indique qu’à cause « d’importants manquements » constatés en ce qui concerne la qualité de service, la couverture et la performance des réseaux d’accès, les offres tarifaires et l’utilisation des fréquences radioélectriques, le directeur général (DG) de l’Agence de régulation des télécommunications (ART), Philémon Zo’o Zame, a mis en demeure les quatre opérateurs de téléphonie exerçant au Cameroun : Orange, MTN, Viettel (exerçant sous le nom commercial de Nexttel) et l’opérateur public Camtel.

Mais jusqu’ici, les abonnés ne sont pas satisfaits. Car d’importantes sommes d’argent disparaissent inopinément de leur compte sans explications fondées. A leur ou cet article est mis sur pied le service Orange Money est en perturbation.


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading