fbpx

K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Titre du document INFOS!! : KNEWS24 MET A LA DISPOSITION DES ANNONCEURS DES ESPACES PUBLICITAIRES, VOUS POUVEZ NOUS CONTACTER DIRECTEMENT AU 696529724 OU NOUS ECRIRE A NOTRE ADRESSE MAIL infoknews24@gmail.com.

Paludisme : le Minsante dévoile les chiffres de 2022

0

Le ministre de la santé publique, le Dr Manaouda Malachie, a dévoilé, le 26 octobre 2023, les résultats de l’enquête sur les Indicateurs du paludisme Cameroun (EIPC) 2022.

« 72 % de ménages possèdent au moins une moustiquaires imprégnées d’insecticide (MII).  64 % de la population à accès à une MIl. 54 % des membres des ménages, 58 % d’enfants de moins de 5 ans et 63 % des femmes enceintes ont dormi sous une MIl la nuit précédant l’enquête. 46 % des femmes enceintes ont pris 3+ doses de SP/Fansidar », a indiqué le Minsante, sur les résultats de L’EIPC 2022 , concernant le plan de la prévention.

Sur le plan de la prise en charge du paludisme chez les enfants, « 27 % d’enfants ayant de la fièvre au cours des 2 semaines avant l’enquête avaient eu un prélèvement du sang au doigt ou au talon pour être testé. 6 % d’enfants de 6-59 mois ont un faible niveau d’hémoglobine. 26 % d’enfants de 6-59 mois ont été testés positifs pour paludisme selon le RDT ».

Il faut préciser que, cette 1ere enquête sur les Indicateurs du Paludisme à être réalisé au Cameroun dans le cadre du DHS Program, s’est effectuée du mois d’août à décembre 2022.  Elle permet ainsi, de produire des résultats représentatifs au niveau de l’ensemble du pays, au niveau du milieu de résidence.

Selon le Dr Manaouda Malachie, « le Cameroun, nous le savons, fait partie des 11 pays du monde les plus touchés par le paludisme. En 2022, près de 3 382 676 cas ont été rapportes pour 2 481 décès représentant respectivement 29.6% des motifs de consultation comparé à 28% en 2019 et 9,9% des décès survenus dans les Formations Sanitaires comparé à 18,3% en 2019. Il ressort une stagnation des progrès dans la réduction de la morbidité et un recul de la mortalité.

C’est pourquoi la mise en œuvre des enquêtes et études est nécessaire pour nous permettre d’évaluer la couverture des services de lutte et leur utilisation par la population au niveau des ménages, afin de comprendre les raisons des faibles performances, et orienter la planification de la lutte pour un meilleur impact. »


En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24 | Actualités au Cameroun et à l'international

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading