fbpx

Tchad- scandale sexuel : deux ministres impliqués démissionnent

0

Selon des informations relayées par plusieurs médias tchadiens, le secrétaire général du gouvernement, Haliki Choua Mahamat, et le ministre de la Défense, Daoud Yaya Brahim, ont démissionné les 17 et 18 octobre, suite à une révélation sur une sextape.

« Je tenais à vous informer personnellement d’une décision importante que je viens de prendre. En effet, après une longue réflexion, j’ai décidé de présenter ma démission du gouvernement, et je suis heureux de vous annoncer que le Premier ministre l’a acceptée », a ainsi annoncé Haliki Choua Mahamat, secrétaire général. En effet, il était mentionné dans une polémique depuis plusieurs jours. Des vidéos et images, publiées dans les réseaux sociaux, mettant en avant ses ébats sexuels avec une femme présentée comme son épouse.

Il s’était alors offusqué et avait annoncé son intention de déposer une plainte devant la justice.

Le ministre de la Défense, le général Daoud Yaya Brahim, lui a annoncé, sa démission du gouvernement Kebzabo Kebzabo, quelques heures après son collègue. Il est en effet, cité dans une affaire de moteurs. Selon le média Tchad Info, il « aurait été filmé en compagnie d’une jeune femme ». Voulait ainsi faire taire les témoins par des arrestations, l’affaire a commencé à faire bruit. Il faut d’ailleurs mentionner que, depuis le 16 octobre 2023, deux jeunes filles sont portées disparues ». Des accusations, que le désormais ex-ministre nie en bloc.

Un scandale qui vient une fois de plus créer un désordre au sein du gouvernement tchadien, qui depuis plusieurs mois rencontre des difficultés politique. Il est donc urgent de prendre des mesures pour rétablir la confiance du public.

Avec les avancées technologiques, de plus en plus, des hommes d’Etat,politiques sont mis à nu dans les réseaux sociaux. Il ne s’agit donc pas d’une première de ce genre.

En 2018, en Afrique du Sud, le ministre de l’Intérieur, Malusi Gigaba avait été impliqué dans un scandale sexuel, démissionne.

Au Royaume-Uni, l’affaire « Partygate », scandales sexuels ébranlent le gouvernement de Boris Johnson en 2022.

En 2021, en Côte d’Ivoire : un ministre accusé de viol. Il s’agit de Kouadio Konan Bertin, ministre de la Réconciliation nationale.

Au RD Congo , en 2016, une vidéo circulant dans la Toile, dans laquelle on voit Enock Ruberangabo Sebineza, vice-ministre en charge des Télécommunications, en plein ébat sexuel solitaire dans son bureau. Dès le lendemain, il a été révoqué de ses fonctions alors qu’une campagne exigeait sa démission sur les réseaux sociaux.

Plusieurs cas dans le monde sont de plus en plus révélés. Et les réseaux sociaux, deviennent de plus en plus des canaux pour dénoncer ces hommes d’Etats, tapis dans l’ombre.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading