fbpx

Accès à la terre : on vulgarise les procédures

0
Accès à la terre : on vulgarise les procédures. Actualité du Cameroun

panel d'experts du domaine et affaires foncières Crédit photo; K-news24

Le gouvernement veut mettre un terme aux litiges fonciers nés des irrégularités dans les procédures. Stratégie choisie, l’intensification de la sensibilisation, axée notamment sur la désinformation dans les réseaux sociaux. Sujet au cœur d’une conférence débat organisée à Yaounde. Étaient présents, des participants puisés dans divers domaines, dont les médias. Tous ont vu leurs lanternes éclairés, grâce aux experts du ministère des domaines, du cadastre et des affaires foncières.

Ils sont légions, ces cas d’annulation et de retrait des titres fonciers, résultant des irrégularités dans les procédures au Cameroun. Les pouvoirs publics pour stopper cela et par ricochet donner ses attributs définitifs et intangibles au document qui garantie, sécurise et protège le droit du propriétaires, le canevas à suivre. Il est question de vulgariser les procédures d’accès à la terre, via la sensibilisation à Yaoundé.

« Nous communiquons sur l’accès à la terre, à travers les différentes catégories de terre reconnues par le législateur. Nous avons voulu mettre les point sur les i en rappelant ce que prévoit la réglementation en vigueur et sur les manquements qui peuvent aboutir à l’annulation des titres fonciers » fait savoir Lisette Abomo, directeur des affaires étrangères au ministère du domaines, du cadastre et des affaires foncières.

Parlant justement de catégories de terre, 3 sont reconnues par la réglementation en vigueur dans au Cameroun. Celles du domaine public, les terres du domaine privés et des particuliers et celles du domaine national qui ne relèvent ni du domaine public, ni du domaine privé de l’État ou des particuliers. Ces aspects également développés, avec encrage sur le stratégie à mettre en œuvre, en de cas de besoin de réalisation d’un projet, sur une dépendance du domaine privé de l’État.

« Vous devez solliciter le ministre en charge du domaine pour qu’il puisse réaliser le projet que vous avez joint à votre demande » renseigne Roger Belibi, directeur des domaines au ministère du domaine, du cadastre et des affaires foncières.

Sujet visiblement intéressant pour les participants, si l’on s’en tient à la partie consacrée aux échanges.


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading