fbpx

Cameroun – MRC: Michelle Ndocki: «mon exclusion à moi a déjà été annoncée»

0
Cameroun - MRC: Michelle Ndocki: «mon exclusion à moi a déjà été annoncée» Actualité au Cameroun

Michelle Ndocki, avocate et femme politique

La première vice-présidente du groupe des femmes du Mrc, lors d’une conférence de presse tenue à Yaoundé, dit être victime d’acharnement au sein du parti.

Le Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) pourrait se séparer de deux de ses cadres. Il s’agit de Michelle Ndocki et Richard Tamfu. C’est en tout ce que ces derniers ont fait savoir au cours d’une conférence de presse le jeudi 22 juin à Yaoundé.

La première vice-présidente du groupe des femmes du MRC est déjà fixée sur son cas.  » Mon exclusion à moi a déjà été annoncée » Tout comme elle, Richard Tamfu sont dans l’étau du conseil national d’arbitrage et médiation du parti. Celle-ci leur a adressé des plaintes. A l’avocate, il lui est reproché d’avoir porté atteinte à l’âge du président, d’avoir évoqué un renouvellement à la tête du parti et de s’être portée comme challenger de Maurice Kamto à la présidence du MRC.

Elle regrette par ailleurs n’avoir pas eu l’occasion de se défendre car le 22 juin 2023 était  » le délai pour faire nos observations écrites en réponse à la plainte qui a été adressé à notre endroit » De surcroit son ambition de diriger le MRC a prêté le flanc à toutes sortes d’insinuations.  » J’ai entendu que je négociais mon entrée dans le gouvernement. Je ne crois pas qu’il y ait une règle qui dise qu’on ne peut pas aller à la rencontre de ses amis politiques. J’ai fait une première demande écrite et on m’a répondu poliment que la campagne commence devait commencer le 04 Novembre 2023, le jour de la convention » s’étonne Michelle Ndocki.

Richard Tamfu, lui, est accusé non seulement de s’être attaqué à l’âge du président mais aussi d’avoir apporté son soutien à Michelle Ndocki. présent lors de la réunion des membres du directoire le 07 juin 2023, le sécrétaire national de la réforme et de la modernisation de l’état du MRC n’a pas été convaincant.  » Le président national lui-même a pris la parole et m’a demandé de libérer la salle. avant même d’arriver sur la route, on me retire dans tous les fora » fait-il savoir.

Pour Michelle Ndocki  » ce n’est pas le MRC dans lequel je me suis engagée. imaginez vous que parmi tous ceux qui ont travaillé pour fonder le parti, il n’en restent que deux. Tous les autres ont démissionné. Nous devons nous remettre en question de manière urgence« 


En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour recevoir les derniers articles par e-mail.

Laisser un commentaire

En savoir plus sur K-news24

Abonnez-vous pour poursuivre la lecture et avoir accès à l’ensemble des archives.

Continue reading